5 moyens simples de suivre les bons comptes sur Twitter

Le par | Catégorie: Réseaux sociaux.

Une des premières logiques dans le monde du social media est de se focaliser sur des critères quantitatifs pour mesurer les performances de vos actions. Principale métrique visée, le nombre de fans ou followers que peut comptabiliser un compte social. Naturellement, certaines personnes vous parlerons de la fameuse technique des restaurateurs.

La dite technique, serait en effet de placer les premiers clients auprès des fenêtres afin de démontrer aux passants à l’extérieur qu’il y a du monde à l’intérieur de l’établissement. Sauf que vous l’aurez compris, même si de manière superficiel vous y voyez un sentiment de popularité, cela n’est pas forcément un gage de qualité sur la prestation offerte. De manière similaire à cette métaphore, je persiste à croire qu’un nombre d’abonnés n’est pas une fin en soit.

C’est pourquoi aujourd’hui, je souhaite retourner la question en me focalisant sur vos abonnements. Suivez-vous les bons comptes sur Twitter ? La question peut surprendre mais cela peut vous apporter différents avantages tels que :

  • Trouver et suivre des personnes intéressantes sur Twitter

  • Tweeter par la suite du contenu qui sera intéressant et cohérent avec votre communauté

  • Tisser des liens avec les membres actifs d’une ou plusieurs thématiques éditoriales avec la votre

  • Affirmer la visibilité et votre engagement auprès de certaines thématiques

D’ailleurs, je me permets de réaliser un petit laïus sur le dernier point évoqué, il ne s’agit en aucun cas d’une incitation à réaliser du mass-following. A la limite que vous le réalisiez dans l’objectif de réaliser une veille active, cela me paraît légitime même si je vous conseille de suivre les internautes avec parcimonie afin d’assurer une qualité de veille.

Toutefois, si vous réaliser du mass-follow, c’est prendre le risque de perdre en crédibilité si certaines personnes vous imaginent en train de réaliser du mass-follow / mass-unfollow. Pour éviter ce genre de préjugé, je vous conseille alors d’intégrer ces twittos systématiquement dans des listes. De quoi démontrer que vous réaliser ces abonnements dans le cadre d’une veille. Enfin, pour ce qui est du mass-unfollow, pas la peine de m’étendre davantage sur le sujet tant il me paraît injustifiable…

Voici donc 5 méthodes simples d’identifier de nouveaux comptes à suivre sur Twitter :

1°) Moteur de recherche Twitter

Naturellement, j’imagine que c’est aussi le premier moyen qui vous ait venu en tête. Plutôt légitime surtout quand on connaît les dernières améliorations que Twitter a apporté à son outil de recherche en Janvier 2014. L’intégration d’un moteur de recherche avancée durant cette période a totalement modifié la donne et facilite la recherche de comptes à suivre.

 

Poussez encore plus loin le moteur de recherche en identifiant les personnes qui interagissent avec les comptes que vous suivez déjà ou qui vous intéressent le plus (“to: @mentionducompte”).

moteur-de-recherche-avancee-twitter

N’oubliez pas non plus d’utiliser le moteur de recherche pour identifier les personnes qui communiquent sur une thématique ou un hastag spécifique. Après, le problème qui réside avec ce genre de technique c’est que vous pouvez potentiellement identifier des internautes qui ne communiquent que de manière très ponctuelle sur le sujet en question. C’est donc à vous d’aller un peu plus loin dans l’analyse ou d’utiliser d’autres méthodes (cf. conseil 4 avec l’outil Bringr).

2°) Suggestions de comptes

Comme vous l’avez déjà remarqué, la plateforme de micro-blogging vous suggère naturellement de suivre des comptes similaires à ceux que vous suivez déjà. C’est donc une première étape à prendre part afin de découvrir de nouveaux comptes à suivre. De surcroît, l’outil vous propose de synchroniser votre carnet d’adresse e-mail pour matcher les adresses qu’il a en commun avec vous. De quoi suivre des personnes avec lesquelles vous avez déjà échangé professionnellement (ou personnellement) et qui disposent des mêmes centres d’intérêts que vous.

Capture d’écran 2014-09-25 à 09.23.44

Suite à cela, l’outil peut vous proposer une liste de “comptes populaires” qui est classée par thématiques. Libre à vous de vous orienter vers certaines de ces thématiques et de vous abonnez à ces comptes mais aussi ceux des personnes qui suivent ces comptes et qui correspondent aussi à vos critères d’abonnement. D’ailleurs, n’hésitez pas non plus à fouiner parmi les abonnés de vos concurrents directes ou des comptes similaires au vôtre.

Capture d’écran 2014-09-25 à 09.24.21

En plus des followers de ces comptes, je vous conseille vivement de vous intéressez aux listes que peuvent mettre en place certains twittos. C’est l’occasion idéale de bénéficier de tout le travail de recherche ou de veille qui a déjà été réalisé au préalable par leurs créateurs.

3°) Plate-formes tierces

Même si dans notre cas de figure vous cherchez à suivre des comptes Twitter, il n’empêche pas que ces personnes soient aussi présentes sur d’autres plates-formes sociales : Linkedin, Instagram, Facebook, Pinterest… Par conséquent, je vous conseille de vérifier si certaines de vos relations ou sources d’informations sont présents sur Twitter.

Un des moyens les plus simples est consulter les blocs auteurs de blogs ou CV d’internautes puisqu’il est monnaie courante d’y référencer ses réseaux sociaux. Bien entendu, vous pouvez aussi effectuer manuellement votre investigation par le biais du moteur de recherche Twitter…

4°) Analyse sémantique et contenus multimédias

Dans le même acabit, il existe l’outil Topsy qui s’apparente au Google des réseaux sociaux. L’outil propose différents avantages comme la prospection “d’influenceurs” (je n’aime pas vraiment ce terme mais il s’agit de celui qui est utilisé dans le milieu du social media) ou même la recherche de contenus partagés.

topsy-recherche-lien

Ainsi je vous conseille de réaliser différentes recherches de contenus multimédias, de hashtg ou de liens qui sont partagés par les internautes. Vous pourrez identifier de nouvelles personnes qui partagent régulièrement des contenus que vous partagez ou consultez aussi sur le web.

En outre, ils vous est possible d’analyser les conversations qui sont présentes sur les réseaux sociaux grâce à des outils comme Bringr. Parmi cette analyse sémantique, vous retrouverez les internautes qui prennent pas aux conversations mais surtout les membres les plus actifs sur vos critères de veille.

bringr-analyse-semantique

5°) Outils tiers qui sont dédiés au référencement de Twittos

A mi chemin entre le moteur de recherche et l’annuaire de twittos, Wefollow facilite la trouvabilité d’internautes en fonction de leurs thématiques éditoriales. Un score est d’ailleurs associé à chaque thématique pour démontrer la pertinence du compte sur ces domaines de compétences / éditoriaux. http://wefollow.com/

wefollow

Twellow est relativement similaire à Wefollow mais il apporte un avantage supplémentaire avec une réflexion locale. Ce service web vous référence un certains nombre de twittos par thématique éditoriale et implique aussi un moteur de recherche par géolocalisation. Le seul problème est que la majorité des comptes français ne sont pas associés à une thématique… http://www.twellow.com/

De surcroît, il existe l’outil Tweepz qui lui aussi est un moteur de recherche référençant les comptes twitter par catégories, géolocalisation ou compétence. L’outil est minimaliste et permet de remonter les informations les plus importantes. Des critères d’affinement de recherches sont aussi disponibles pour vous faciliter la tâche pour trouver de nouveaux comptes à suivre (l’outil ne proposant rien d’autre puisqu’il vous redirigera sur Twitter).  http://tweepz.com/

Follower est quant à lui une alternative intéressante au moteur de recherche Twitter. L’outil permet principalement et gratuitement de réaliser des recherches dans les biographies des comptes. D’une part, les résultats sont nombreux et rapide à être affichées, mais il permet aussi de réaliser des filtres dans vos requêtes et de ne vous concentrer que sur une prospection de nouveaux abonnements.

Vous pouvez par exemple rechercher les personnes que vous ne suivez pas encore mais qui vous suivent ou même les personnes qui n’ont aucun lien avec vous. Les résultats peuvent être par la suite triés par différents critères tels que le nombre de tweets, le nombre d’abonnements/abonnés, l’ancienneté du compte ou le score d’influence apporté par Followerwonk. http://followerwonk.com/

followerwonk

Dans le même genre, il existe l’outil http://tweepi.com/  mais je ne l’ai jamais essayé et il ne s’agit que d’une version freemium.

Enfin, il existe des outils payant qui m’ont déjà été présenté comme Traackr ou Augure qui vous mettent à disposition une base de données “d’influenceurs” qui sont répertoriés manuellement. Ces services représentent un certain investissement mais ils proposent un gain de temps intéressant et un référencement représentatif des besoins que l’on peut avoir dans un contexte de relations blogueurs / twittos (on va nettement au-delà de la simple réflexion de membres à suivre ou non). 

Si vous ne souhaitez pas investir de votre poche pour ce type d’outils, il existe en parallèle le célèbre (et bien souvent désapprouvé) Klout qui mesure l’influence des internautes en fonction des interactions qu’ils génèrent et qui les classent aussi par thématique éditoriale.

Mathtieu Dixte

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Digital Native et Webmarketeur grâce à des études associant tourisme, commerce et webmarketing. Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Stupid).
Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...