Bien choisir ses mots clés sur les réseaux sociaux

Le par | Catégorie: Réseaux sociaux.

Tags: , , , ,

Si vous êtes community manager, je suis persuadé que vous êtes confronté au quotidien à un problème récurrent : la formulation de votre brand content… Qui n’a pas déjà formulé à plusieurs reprises et dans tous les sens une publication pour être sûr qu’elle attirera l’attention de vos fans mais aussi véhiculera les messages que vous souhaitez transmettre ?

Or, tout cela dépendra du “wording” que vous mettez en place sur vos réseaux sociaux. Derrière ce terme anglais se cache en fait toutes les problématiques rédactionnelles : titres, accroches, publications… En somme, un exercice difficile qui nécessite d’attirer toute l’attention de votre lectorat grâce à l’utilisation des bons mots clés et des bonnes formules “magiques”.

Analyse sémantique

Par l’analyse sémantique,  j’entends tout simplement l’étude des codes de langages qui sont utilisés par votre communauté. Des techniques et des outils très simples pourront notamment vous aider à trouver le ton juste entre l’image que vous souhaitez refléter et les codes de langages de vos fans.

Peu importe la cible de consommateurs qui constitue votre communauté, il est primordial que vous passiez par cette phase d’analyse. Les codes de langages et les attentes clientèles sont en perpétuels évolutions et cela vous demandera une adaptation qui sera facile à acquérir grâce à l’expérience et donc l’expérimentation de votre rédaction.

Avant toute chose, posez-vous les bonnes questions concernant la thématique que vous souhaitez aborder. Cela vous permettra d’être en mesure d’utiliser des mots-clés efficaces et de commencer par faire une liste de mots ou de phrases «clés» qui sont pertinents pour votre contenu social media. 

Surveillez aussi votre concurrence, c’est un moyen efficace d’identifier de nouveaux mots-clés (exploitables ou non) qui seront cohérents avec votre cible clientèle tout en gagnant du temps.

Ainsi, de fil en aiguille, ces premiers éléments peuvent effectivement vous amener à créer ou découvrir plus de mots ou de phrases qui pourront élargir et/ou déclencher de nouvelles pistes à exploiter. Griffonnez un maximum d’associations d’idées pour avoir un champ lexical dense. Certes il peut y avoir des résultats à côté de la plaque mais vous les identifierez par la suite afin d’affiner cette liste de résultats ;)

Ensuite munissez vous de cette liste d’idée et dirigez-vous vers des outils d’analyses de mots-clés. A l’origine ils sont davantage utilisés dans le cadre du référencement mais rien ne vous empêche de les utiliser pour votre community management.

Image 11

Keywords tool

C’est le cas notamment du “Keywords tool” de Google adwords (gratuit) qui vous renseignera notamment le volume de requêtes mensuels sur son moteur de recherche.

Difficile de passer outre cet outil qui détient comme source donnée le leader des moteurs de recherches et avec 90% des requêtes réalisées sur le web… De quoi facilement identifier des mots clés ou mêmes des phrases qui sont utilisés par les internautes français.

Vous pourrez aussi voir la concurrence qui subsiste sur certains mots clés dans le système d’enchère de Google. Il s’agira là aussi d’un indice concernant les termes les plus appropriés et les plus prisés par les marques (et donc logiquement en cohérence avec leurs/vos clients).

Image 9Le planificateur de mots clés vous permet d’être en mesure de vraiment commencer à affiner une liste si ce n’est une grande compilation de mots clés exploitables. Si vous souhaitez aller encore plus loin vous pouvez aussi essayer de taper ces mots-clés dans le moteur de recherche afin d’y voir les requêtes qui sont associés et donc élargir votre champ sémantique ;)

A noter que l’outil WordTracker est aussi une alternative intéressante à Google et lui aussi il est gratuit.

Google Trend

Sûrement l’un des outils que je préfère sur le web car il apporte beaucoup d’informations concernant l’évolution des codes de langages ou même des besoins provenant des internautes. Il est notamment facile de suivre la tendance chronologique de l’utilisation d’un mot clé et de le confronter à d’autres que ce soit sur une période ou une zone géographique (Pays, région et ville).

Une nouvelle fois, vous retrouverez les requêtes qui sont associés à ces termes avec entre autres les mots-clés qui détiennent les plus fortes progression de popularité.

Voici un exemple complet en comparant « Pain au chocolat » et « Chocolatine » :

Image 12Image 13Image 14Image 15

Nuages de mots clés

Les nuages de mots clés sont aussi un moyen d’identifier quels termes/thématiques sont utilisés par votre communauté sociale. Bringr en tant qu’outil de veille permet entre autres d’analyser les conversions générées sur le web, les forums, réseaux sociaux… En plus d’afficher en temps réels le contenu UGC (User Generated Content), il génère aussi un nuage de mots clés afin de représenter l’ensemble des mots qui reviennent dans les conversations.

Image 8

En outre, il existe d’autres outils permettant de générer des nuages de mots clés à partir d’un site internet, d’un compte twitter ou même de texte copié/collé (qui pourrait provenir de vos internautes). Il suffit de chercher sur Google vous en trouverez de nombreux gratuit mais j’ai toujours eu une petite préférence pour Tagxedo.

“Talk less say more”

484011_516026358444025_1419588324_n

Essayez d’être le plus concis et le plus simpliste possible. Les internautes qui naviguent sur Facebook sont inondés par une sur information alors qu’ils y cherchent principalement une interaction avec leur sphère privée proche (amis, famille et collègues).

Par conséquent, les messages courts auront davantage d’impacts car ils seront plus lisibles et en accord avec la navigation web.

Les chiffres sont mêmes en accord avec cette idée puisque d’après une étude américaine datant de 2012, les publications ayant moins de 250 caractères ont en moyenne 60% d’engagement supplémentaire que les publications plus longues. Quid encore des hashatgs et de l’impact qu’ils peuvent avoir ou non…

Call to action

Enfin voici un petit focus concernant les CTA (Call To Action) qui permettent d’interpeller directement les internautes dans leur lecture. En effet, à travers ce langage actif et/ou des questions simples, vous pouvez tout simplement déclencher une action parce que vous lui proposez naturellement…

  • Cliquez ici

  • Téléchargez maintenant

  • Cliquez pour en savoir plus

  • Contactez-nous

  • Essayez gratuitement

  • Qu’en pensez-vous ?

  • Inscrivez-vous maintenant

  • A lire ici

  • A partager avec vos proches

  • Réservez-maintenant

  • Consulter __ et apprenez à ___

  • Lequel préférez vous ?

  • Ne manquez pas

  • Oui ou non ? ___

 

 

Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...