Bien débuter avec Facebook Business Manager

Le par | Catégorie: Réseaux sociaux.

Après avoir consulté différents forums, j’ai constaté que le Facebook Business Manager restait méconnu par beaucoup de community managers en France. Il faut avouer que l’outil est plutôt récent, et je n’ai pas le souvenir d’avoir vu une date officielle d’ouverture “publique”. Comme beaucoup de mes confrères, j’avais lu beaucoup d’articles à ce sujet en mars dernier lorsque Facebook avait annoncé la nouvelle via son blog. Entre temps, j’ai découvert par hasard que l’outil était démocratisé suite à une demande auprès d’un contact Facebook de la régie publicitaire. Depuis, j’utilise l’outil au quotidien et sa practicité est telle qu’il me paraissait difficile de passer à côté sans vous le présenter.

facebook-business-manager

Un outil pratique et rapide à mettre en place

Tout d’abord, Facebook Business Manager est un service web proposé par Facebook pour gérer la totalité de vos pages, applications et publicités depuis un seul et même endroit. Plus la peine de se poser la question d’avoir un compte professionnel ou personnel, avec le FBM, vous pouvez réaliser toutes les tâches de community management en équipe et ce depuis le même endroit et le même compte.

Terminé les comptes publicitaires uniques pour chacun de vos clients et les (plus ou moins longues) attentes de création de comptes par la régie Facebook ads. Désormais, vous êtes autonome et cette interface “hub” génère clairement un gain de productivité.

Démarrer

La création d’un compte se réalise en quelques minutes et je vous préconise de le réaiser par votre Social Media Manager si vous êtes en agence 😉 Quelques questions vous seront posées sur votre entreprise et le rôle que vous avez, puis une demande de synchronisation sera requise avec votre compte personnel Facebook.

L’avantage est que même s’il vous identifiera, à aucun moment des informations personnelles ne seront affichées dans le Businesss Manager et vous pouvez décider vous même comment votre nom apparaît ainsi que l’adresse e-mail où vous souhaitez recevoir des notifications.

Facebook-Business-Manager-Profiles

L’intérêt ? Facebook cherche clairement à supprimer les doublons de profil sur son réseau avec les personnes qui ont à la fois un compte professionnel et un compte personnel. Les systèmes de listes font a priori encore peur aux CM pour encore créer cette distinction.

La preuve en est sur les démarches de Facebook, avec une rubrique dédiée sur le FBM qui se nomme  “Comptes Gris”. Par cette nomination, Facebook fait référence aux comptes qui sont utilisés par plusieurs personnes en même temps au sein d’une même entreprise. Or, Facebook n’est pas vraiment très friands que des identifiants de connexions soient partagés entre différents collaborateur et permet de transférer les pages et les comptes publicitaires associés à ces comptes dans le Business Manager.

Une gestion collaborative

Si Facebook se donne autant de mal pour clarifier la situation, c’est surtout pour professionnaliser le community management et répondre à une réflexion de travail collectif. Ainsi, le FBM vous donne la possibilité d’ajouter les différents collaborateurs d’une même entreprise et de leur accorder différents rôles de contribution qui sont les suivants :

Gestion d’entreprise :

  • Administrateur de l’entreprise : peut tout administrer que ce soit pour le compte FBM ou l’ajout/suprresion des différents collaborateurs du compte.

  • Employé de l’entreprise : peut voir toutes les informations liées à l’entreprise, mais ne peut pas réaliser de modifications comme l’administrateur.

Gestion publicitaire :

  • Administrateur de compte publicitaire : peut là encore tout administrer au sujet du compte publicitaire : reporting, facturation, permissions, plafonds budgétaire, moyens de paiement…

  • Annonceur : dispose d’une visibilité et d’un droit de modifications des campagnes publicitaires.

  • Analyste : a uniquement accès aux performances.

Gestion de Pages :

  • Administrateur : dispose des pleins pouvoir sur la page et notamment de la répartition des rôles.

  • Editeur : il s’agit ni plus ni moins que l’ancien statut d’administrateur des Fan pages à la seule différence c’est que vous ne pouvez pas attribuer ou supprimer le statut d’un autre utilisateur.

  • Modérateur : peut répondre, masquer, supprimer les commentaires d’une page. Envoyer des messages privés en tant que page, créer des publicités et regarder les statistiques. Attention : les publications en tant que pages ne peuvent pas être réalisées avec ce statut.

  • Annonceur : peut créer des publicités.

  • Analyste : dispose d’un accès aux statistiques de la page.

10173491_1427359590875288_2126021797_n

Il était temps que Facebook apporte cette notion de management d’équipe ! Les processus et les rôles sont simplifiés avec une meilleure transparence du travail réalisé. Vous n’avez donc plus de raison de ne pas donner un accès de lecture à vos clients ou certains collaborateurs, puisque ces derniers ne peuvent pas influencer le travail mis en place…

Une clarification qui permet de simplifier l’attribution des rôles mais aussi des projets puisqu’il est même possible de regrouper différentes pages, aplications et comptes publicitaires sous un seul libellé. L’administrateur est donc libre d’attribuer qu’une sélection des comptes publicitaires et ou pages à un collaborateur que ce soit manuellement ou directement avec l’attribution d’un projet.

Naturellement, vous diposez de tout un historique sur les modifications sur le compte FBM ou même les pages, comptes publicitaires comme ce fut le cas par le passé. A vrai dire, la gestion publicitaire et des pages se réalise de la même manière que sans le FBM… Le seul avantage est cette attribution de rôles et surtout le regroupement de vos différents comptes en un seul et même lieu de travail qui peut se filtrer par projets.

dashboard

Bonus pour bien débuter avec Facebook Business Manager

Communiquez l’outil

Tout d’abord, je vous conseille de prévenir en interne vos collaborateurs au sujet de ce nouvel outil de gestion. Cela vaut pour vos collègues afin qu’ils puissent se créer un compte et être associé à l’entreprise, mais aussi auprès de vos clients. En effet, ces derniers peuvent potentiellement voir des modifications apparaître s’ils ont un accès admin sur leur page Facebook. Si vous revendiquez une page, celle-ci sera attribuée à une entreprise “propriétaire” et les autres admin associés à FBM seront identifié sous une étiquette entreprise.

Gagner du temps pour associer vos comptes publicitaires

Le processus est très simple puisqu’ils vous suffit de vous connecter à votre compte publicitaire, de récupérer le numéro d’identifiant disponible dans les paramètres puis d’ajouter ce numéro dans le FBM. Une dernière étape vous demandera d’accepter la demande d’ajout provenant du compte entreprise FBM.

numero-compte

C’est pourquoi je vous préconise d’ouvrir deux navigateurs web en même temps. Avec l’un restez connecté à l’interface FBM tandis que l’autre vous permettra de vous connecter avec vos comptes publicitaires un par un. De quoi gagner du temps à switcher entre les comptes et éviter de vous déonnceter entre la récupération de l’id et la confirmation de propriété.

Créez des projets

Si vous avez une réflexion par clients et que vous n’avez uniquement qu’une page Facebook et un compte publicitaire sous le même nom, je vous conseille malgré tout de créer des projets avec ce même nom. Cela peut paraître ridicule au premier abord, mais l’accumulation de pages et de comptes publicitaire se fait très vite sur le dashboard principale. Par expérience, il reste plus rapide de retrouver les éléments par le filtre de projets que par la barre de recherche 😉

TIOPGpQd2c_

Le baromètre

Le Facebook Businesss Manager vous propose un tableau de bord des performances publicitaires de tout vos comptes publicitaires. Ainsi, il est facile d’identifier les dépenses ou les résultats de vos campagnes sur le dernier trimestre. Malheureusement, les données ne sont pas personnalisables et les KPIs imposés sont les suivants :

Ensemble des comptes : impressions, CPM moyen, total des actions, dépenses combinées.

Détail par comptes : portée, fréquence, impressions, CPM.

A mon goût, il manque clairement les notions de CPC, CPL (coût par like) et réalisations d’objectifs. Plutôt dommage, car c’était l’occasion d’utiliser l’outil comme un baromètre et vous apporter une meilleure prédiction de performances selon les objectifs, les budgets, la saisonnalité ou les types d’industries…

barometre

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Digital Native et Webmarketeur grâce à des études associant tourisme, commerce et webmarketing. Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Stupid).
Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...