Bien débuter avec les communautés Google +

Le par | Catégorie: Novice, Réseaux sociaux.

Tags: , , , ,

Comment ? C’est quoi une communauté Google + ? 

Pour résumer (n’en déplaise aux puristes), les communautés Google + sont des espaces de conversations tout à fait semblables aux groupes Facebook ou à tout autre systèmes de forums. Les communautés regroupent les membres du réseau social autour de thématiques bien spécifiques et identifiées. Naturellement ces communautés Google se situent à l’intérieur même de l’outil et n’importe quel utilisateur est libre de créer, de diffuser, de participer à ces communautés.

Quelle est la réelle différence entre une page et une communauté Google + ?

En effet ces deux éléments techniques ne sont pas à confondre car ils disposent de plusieurs distinctions.

Tout d’abord, les pages se caractérisent par un sens de la communication qui est vertical. En d’autres termes le message est délivré par l’administrateur de la page vers les cercles des utilisateurs qui suivent l’actualité de cette même page Google.

Néanmoins, les publications de ces pages ne sont pas obligatoirement lues et/ou pris en compte par les internautes. C’est là que les communautés interviennent en jouant un rôle primordial afin de réunir les personnes ensembles autour de sujets particuliers et permettent la notification des publications.

Comme indiqué plus tôt, il s’agit d’un lieu d’échanges où les personnes peuvent poser des questions, commenter, partager du contenu rédactionnel / multimédia faire des rencontres… et constituent ainsi un processus de conversation horizontale en reliant les individus entre eux.

 

Comment créer une communauté Google + ? 

Vous l’imaginez bien, le géant américain a fait en sorte que la tâche soit la plus simple possible à réaliser pour favoriser le volume et qualité des communautés.

Premièrement, rendez-vous sur votre réseau social Google plus et choisissez à travers quel profil ou page vous voulez créer votre communauté. Sélectionnez ensuite l’onglet communauté et cliquez sur le bouton «créer une communauté» (difficile de faire plus simple). 

À ce niveau là Google + vous propose deux solutions en matières de confidentialité et d’accessibilité aux contenus de votre communauté. Elle peut tout à fait être publique et alors elle sera trouvable, ouverte et lisible auprès de tous les utilisateurs du réseau social. Ou bien elle peut être privée et seulement les invités pourront consulter et prendre part aux contenus. Avec ces dernières solutions il est d’ailleurs envisageable de ne pas indexer la communauté dans le moteur de recherche.

Peu importe si la communauté est publique ou privée, il est possible de mettre en place un système de modération et de requêtes pour être accepté dans le groupe. En d’autres termes c’est un modérateur qui détient le pouvoir arbitraire d’accepter ou non les membres qui souhaitent rejoindre la communauté.

Une fois cette décision prise, Google va vous amener étape par étape à construire et mettre en place les bases techniques de l’outil communautaire. Cela s’illustre entre autres par le téléchargement d’une photo, ou toutes autres formes d’informations classiques auxquelles il faudra apporter un élément de réponse. A priori vous y arriverez facilement et vous connaissez mieux que moi les réponses à ces questions 😉

Si il y a un aspect qui est vraiment important dans les communautés Google + ce sont les espaces de discussions avec des thématiques de posts. Il est tout à fait possible de créer une arborescence avec des thématiques distinctes en catégories afin de mieux organiser et mieux enregistrer sous formes d’archives les sujets de conversations (en ce qui concerne la facilité et l’ergonomie on est très loin des forums qu’on a pu connaître il y a ça quelques années comme phpbb, les forumactif…).

Alors avoir une communauté c’est bien, pouvoir discuter avec d’autres membres c’est encore mieux. C’est ainsi que tout naturellement la prochaine étape de Google est de vous proposer d’inviter des personnes que vous connaissez déjà à la fois sur le réseau social, mais aussi par e-mail, afin qu’ils rejoignent à leur tour votre espace de discussion.

Vous avez vu c’était un jeu d’enfant 😉 Il ne reste plus qu’à mettre en place du contenu et partager avec d’autres membres ce qui vous amène à vous réunir.

Mais quel est l’intérêt de créer une communauté Google + ? 

C’est tout simplement la première question que vous devez vous poser.

Le but ultime n’est pas d’être présent pour être présent, mais bien d’y trouver un intérêt à la fois pour vos cercles et votre marque. Si vous ne pouvez pas apporter une valeur ajoutée au contenu, vous prenez alors le risque de décevoir et de frustrer les membres de votre communauté. En plus, il serait dommage de consacrer du temps et des efforts dans ce canal de communication, alors que vous auriez pu déceler au préalable les failles / les problèmes potentiels.

Regardez par exemple s’il existe pas déjà des communautés semblable à votre thématique. Quel intérêt de cannibaliser un espace de discussion prolifique si vous ne pouvez pas apporter en avantage «concurrentiel» ?

Par conséquent il est ultime de bien réfléchir aux contenus que vous allez aborder au sein votre communauté. En tant que marque je ne vous conseille pas nécessairement de communiquer autour de votre entreprise et/ou produits car vous pouvez tout aussi bien le faire par le biais d’une page. Oui je sais, je vous ai dit notamment en début d’article que les communautés disposent d’un atout conséquent avec les systèmes de notifications.

Néanmoins est ce que l’utilisateur souhaite réellement être «spammé» par toutes les entreprises qu’il désire suivre ? En tout sincérité, j’en doute. Surtout que l’internaute peut déjà décider du niveau d’alerte de notifications et de visibilité qu’il veut avoir via une page Google plus.

 

L’intérêt est donc de s’approprier une thématique qui partage à la fois les valeurs et un lien plus ou moins implicite concernant votre entreprise, votre philosophie de marque et vos produits. Pour certaines entreprises la thématique peut être plus légitime et plus facile à trouver. Une marque de voiture peut aisément regrouper des individus autour d’une thématique sport mécanique par exemple.

Toutefois d’autres entreprises peuvent très bien s’approprier une thématique qui partage les mêmes valeurs que l’entreprise. D’ailleurs il s’agit d’un élément couramment employé dans l’advergaming. C’est ainsi que Michelin propose par exemple un jeu de géographie alors que le but ultime de l’entreprise est de vendre des pneumatiques. C’est le cas entre autres de GDF qui anime une fan page Facebook «cuisinez au naturel» en s’appropriant la thématique «cuisine».

La communauté Google + y trouve aussi un intérêt, si elle se base sur le crowdsourcing. Par ce biais là vous utilisez les internautes comme de vrais ambassadeurs de votre marque en stimulant l’interaction des internautes entre eux. De plus, cela vous permet de modérer et organiser le contenu mis en avant sur la plateforme. Ce cas de figure peut s’illustrer avec une destination touristique notamment.

Ça peut être aussi être le moyen de mettre en avant un service particulier. Le premier exemple qui ne veut en tête pourrait être un système de service après-vente / clientèle où il pourrait être possible d’organiser par thématiques de discussion, les problèmes dont les consommateurs font face. Une marque de réseau de téléphonie mobile pourrait très bien proposer ce genre de services.

C’est aussi bénéficier des atouts technologiques proposés par les produits de Google / Google + avec:

  • les systèmes de notifications,
  • l’ergonomie de l’outil,
  • l’affichage des nouveaux sujets non lus,
  • la facilité d’insertion/création de contenu,
  • le référencement,
  • la mobilité de l’outil (web app et application),
  • les hangouts,
  • la gestion des membres,
  • la synchronisation des évènements dans les agendas…

Bref, toutes les possibilités sont envisageables et le seules limites que vous pouvez avoir sont votre créativité. Néanmoins il faut pas oublier l’avantage est la valeur ajoutée que vous apporterez à la fois pour l’utilisateur (c’est tout de même à lui qu’il faut penser en 1er) mais aussi l’intérêt que vous pouvez en tirer en tant qu’entreprise. 

Enfin pour moi le principal atout d’écouter Google + et de pouvoir générer une proximité avec les clients grâce aux différentes discussions qui peuvent être échangées. C’est un moyen d’écouter les besoins de vos  prospects, de les découvrir, d’échanger avec eux, démontrez votre expertise, promouvoir les messages que vous désirez… En somme: écouter et échanger.

 

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Digital Native et Webmarketeur grâce à des études associant tourisme, commerce et webmarketing. Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Stupid).
Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...