Comment écrire des articles optimisés pour Google?

Le par | Catégorie: Web.

Alors que nous vous proposions le mois dernier une recette pour doper la viralisation de vos contenus, nous allons aujourd’hui vous proposer une recette pour maximiser l’indexation de vos contenus afin qu’ils soient trouvables par les internautes sur les moteurs de recherche… Focus.

A qui avons-nous à faire?

Quand on écrit un article on souhaite bien évidemment qu’il soit lu. Pour qu’il soit lu, l’article doit réunir plusieurs critères :

  • Proposer une thématique de fond et/ou d’actualité, pour intéresser les internautes,
  • Être indexable sur Google et être original, pour intéresser les index des moteurs de recherche.

content-marketing

Pour le reste je vous invite à consulter l’article pour partager vos articles comme des petits pains 😉 Pour l’heure concentrons nous sur les internautes et les moteurs de recherche pour faire un bref rappel.

Qui sont les internautes et comment réagissent-ils sur internet?

Avant toute chose il convient de rappeler que l’on écrit avant tout pour des humains avant que d’écrire pour les moteurs de recherche. Nombreux sont ceux qui tendent à l’oublier. Donc en gardant ce facteur à l’esprit souvenez-vous que les lecteurs de vos articles ont quelques défauts :

  • Les lecteurs sont feignants. Il faut savoir que 80% des internautes ne lisent pas mot à mot en raison de la lecture à l’écran qui est plus lente et plus difficile (luminosité)
  • Les lecteurs sont impatients et volatils. En quelques secondes, vous pouvez convertir un visiteur en un lecteur ou générer une visite à rebond – c’est-à-dire que l’internaute s’en va ou se désintéresse du contenu. On n’a jamais l’occasion de faire une bonne 1ere impression 😉
  • Les lecteurs sont débordés. En effet, les lecteurs sont saturés d’information et ils font plusieurs choses en même temps – ils naviguent sur d’autres sites en parallèle.

Mais aussi et surtout quelques qualités :

  • Les lecteurs sont avertis. Les sites de fake sont désormais légion et on sait tous quand une information est fiable ou pas – quand bien même le lecteur ira vérifier la véracité des informations.
  • Les lecteurs sont pro-actifs. En effet ils peuvent maîtriser les chemins de navigation et ne sont pas tous sensibles aux mêmes « call to action », il faudra donc les inciter à une multitude d’action – comme le partage par exemple.
  • Les lecteurs sont précis dans leurs recherches. Le monde du SEO a connu une profonde mutation depuis des années où avant les internautes tapaient une requête à un mot clé, maintenant, ils tapent des requêtes avec 4 et + de mots clés rendant les requêtes plus précises.

Comment fonctionnent les moteurs?

On l’a déjà évoqué au cours de l’année qui vient de s’écouler, le SEO s’articule autour de 4 axes :

  1. La technique (type de CMS, de CSS, Base de Données, etc.)
  2. La sémantique qui doit être riche et variée – étroitement liée à
  3. L’éditorial qui apporte du contenu frais et original
  4. La popularité, c’est-à-dire les liens.

Plus récemment, on a découvert que les signaux sociaux entraient dans les variables algorithmiques de Google – mais on ne sait pas encore dans quelle mesure.

Fonctionnement des moteurs de recherche

Les moteurs de recherche ont des crawlers – des robots – qui vont parcourir les pages des sites et examiner ce qu’il y a dessus – le code et surtout les mots. En examinant les pages des sites, les crawlers vont classer les pages dans un index.

Crawlers Google

Quand vous allez saisir une requête sur les moteurs de recherche vous allez soit saisir un seul ou plusieurs mots. Suite à cette action, le moteur de recherche va en une fraction de seconde aller chercher les pages qui correspondent le plus à votre requête dans son index.

On estime que plus une requête est précise, plus elle regroupe de mots clés – ce qui signifie que les expressions clés représentent des requêtes qualifiées générant du trafic qualifié. C’est la raison pour laquelle lorsque vous écrivez sur le web vous devez penser non seulement aux internautes mais aussi aux moteurs – sachant que l’un et l’autre n’ont pas des intérêts divergeant, au contraire…

Les 5 W de la rédaction web

 

5 W de la rédaction web

 

Comme l’image l’indique, dans l’article, il conviendra de répondre le plus rapidement possible aux 5 W – idéalement dans le chapeau de vos articles :

  • Qui,
  • Quoi,
  • Où,
  • Quand,
  • Pourquoi.

Ainsi, vous serez en mesure d’apporter l’information la plus condensée à l’internaute pressé. Ce chapô sera également une mise en bouche pour qui souhaite en savoir davantage. En effet, les 5 W qui auront été évoqués en introduction seront développés dans les parties distinctes de l’article.

Organisation et structuration du contenu

 

Grâce à cette structuration de l’information, vous allez pouvoir organiser vos pensées afin de satisfaire vos lecteurs. Nous n’êtes qu’à 2 pas d’un article parfait.

Le balisage sémantique

Je vous vois faire les gros yeux en mode « qu’est-ce qu’elle nous raconte?? » En fait, le balisage sémantique sont les balises qui déterminent en HTML l’importance des titres d’une page d’un site. Le titre le plus important étant le <H1></H1> jusqu’au moins important, le <H6></H6>. Veillez dons aussi à votre feuille de style CSS afin que la mise en forme soit la plus harmonieuse possible.

C’est dans ces titres et sous-titres que vous allez pouvoir insérer vos jolis mots clés et que vous allez pouvoir vous positionner sur ceux-ci! Attention néanmoins à ne pas trop en mettre pour que cela reste naturel et agréable à lire !

La mise en valeur du texte

Veillez à faire des phrases courtes. En effet, les phrases, afin qu’elles soient mémorisables doivent contenir le moins de mots possible. Si vous devez faire une phrase beaucoup plus longue, essayez de la découper en phrases plus simples.

Si vous devez faire des énumérations, n’hésitez plus, passez aux listes à puces.

Si vous devez mettre des mots en valeur, pensez à les mettre en gras…

Ces éléments rendront non seulement la lecture plus agréable au lecteur, qui – rappelons-le – ne lit pas sur du papier, mais sur un écran ce qui est plus fastidieux, mais ils rendront votre contenu plus fluide auprès des crawlers pour une meilleure indexation.

Voici quelques pistes – non exhaustives – pour rédiger sur le web de manière optimisée pour les moteurs de recherche. Et vous, quelles techniques utilisez-vous?

Anne Delauney-Ladevèze

Anne Delauney-Ladevèze

Consultante Internationale SEO SMO en agence (1ere Position), je suis en charge de réaliser pour mes clients les stratégies SEO et SMO (social média) avec toujours en ligne de mire la visibilité et la e-réputation. Je combine mes expériences passées et ai une vision du Web globale (Marketing, Communication, Sales, SEO, CRM, 2.0). Anciennement Community Manager à l'International pour un cabinet d'études de marchés et Responsable Marketing, Communication sur l'Europe Centrale pour un éditeur d'ERP en Allemagne, je suis trilingue (français, anglais, allemand). Mes passions dans la vie ? Les voyages, la photographie, l'art sous toutes ses formes, les amis, la famille ! Point caractéristique ?! Curiosité, ouverture d'esprit et soif de savoir, surtout de partager !
Anne Delauney-Ladevèze

Vous aimerez aussi...