Comment intégrer la culture web à sa ligne éditoriale ?

Le par | Catégorie: Médias, Réseaux sociaux, Web.

Tags: , , , ,

Cette semaine sur le blog de Youseemii, je vais m’intéresser aux différentes manières dont les marques reprennent les codes de la culture web dans l’élaboration de leur ligne éditoriale sur les médias sociaux.

De l’utilisation de vedettes du web à la reprise des mèmes, comment est-il possible de renforcer le lien entre les internautes  et la marques ?

C’est ce que nous allons voir tout le long de cet article.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.26.28

1) Reprise des codes de la culture web

Exemple Cornetto

Cornetto aime beaucoup reprendre différents éléments très appréciés des internautes. Commençons tout d’abord par la figure emblématique du web : le chat.

Comme nous le voyons sur la copie d’écran ci-dessous, la marque a bien compris comment insérer son produit dans la création de son visuel :

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.29.18

Dans le même esprit, nous observons l’usage de têtes de trolls dans la mise en scène produit d’une glace nomée « Cornetto Mix Mini ».

A cette occasion, la marque avance les trois principaux arguments de sa glace par l’utilisations de trois trollfaces, celles-ci étant particulièrement connues et reconnues de la part des internautes, surtout les plus jeunes.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.30.40

A la base utilisés sur des forums tels que 4Chan ou des sites comme BuzzFeed / 9Gag, ces petits dessins sont désormais des sortes de leviers pour faire passer un message. Attention à ce que votre cible les comprennent bien, pour ne pas provoquer un flop.

La culture web est souvent associée à la culture cinématographique des internautes. Alors, il est possible pour des marques comme Cornetto de rebondir sur des séries telles que Games Of Thrones, connaissant un vrai buzz depuis ces dernières semaines.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.31.40

Une fois que le message est intégré à cette culture web/ciné, l’impact du message peut alors devenir plus fort.

Exemple Cdiscount.com

Comme la théorie du buzz comprend les 3B (Babies, bunnies, boobies), il n’est pas surprenant de voir des marques telles que Cdiscount reprendre des photos d’enfants en bas âges, afin de les intégrer dans leur ligne éditoriale.

De ce fait, si vous avez besoin de mettre en avant une catégorie produit ou une offre spéciale, le message pourra sans aucun doute être particulièrement puissant.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.34.26

Dans le même style, Cdiscount.com réutilise souvent le mécanisme des petites histoires pour introduire la mise en avant de l’une de ses catégories de produit.

Dans la copie d’écran ci-dessous, la marque effectue un trait d’humour sur la répartition des tâches ménagères au sein d’une famille. Elle peut donc de cette manière rebondir et introduire simplement sa catégorie de produits « Electro-ménagers ».

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.34.13

Exemple Effet Axe

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, Facebook permet désormais de rendre cliquable les hashtags, ce qui permet aux internautes de retrouver l’ensemble des conversations portant sur un mot-clé.

Pour vous montrer un exemple, je peux reprendre le hashtag #Cestpassexy :

Capture d’écran 2013-06-25 à 16.09.26

Nous obtenons alors l’ensemble des discussions pour ce mot-clé, lorsque les internautes l’ont inclus dans leur statut. Ce fonctionnement est tiré de Twitter, où chaque internaute peut inclure un hashtag dans son tweet pour lui permettre d’être référencé dans ce fil de discussion.

Capture d’écran 2013-06-25 à 16.13.03

L’intégration de ce hashtag dans la communication de la marque Axe est donc une reprise très intéressante des codes de la culture web, où la marque cherche à faire passer son message (l’efficacité de ses déodorants pour ne pas montrer sa transpiration) tout en surfant sur les habitudes de navigation des internautes.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.37.31

2) Implication de vedettes du web

Utiliser des mèmes ou langages du web c’est bien, mais avoir des vedettes du web intégrées dans les productions de sa marque, c’est très bien.

Nous allons voir dans cette deuxième partie comment certaines marques ont décidé de faire participer de célèbres Youtubeurs afin de développer la notoriété de leur marque.

Exemple Crunch

La marque de céréales travaillent depuis désormais quelques mois avec le plus célèbre des Youtubeurs : Norman fait des vidéos.

Par cela, la marque a publié de nombreux contenus de nature & aux objectifs différents :

Des vidéos :

La marque a publié un film se nommant « Super Social Movie » où les internautes peuvent avoir un rôle. A cette occasion, ce sont donc de nombreux making-off, vidéos de coulisses, et autres contenus divers qui ont été publiés tout le long de ces dernières semaines.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.42.04

Pendant plusieurs jours / semaines, Crunch va donc faire monter la pression avec de nombreux teasings, afin de communiquer un maximum sur cet évènement susceptible de toucher un public très large.

Capture d’écran 2013-06-25 à 16.34.10

Des applications :

Au-delà de publier des vidéos, la marque propose également une application permettant aux fans de proposer leur « Crunchface ».

Les internautes doivent donc reproduire au mieux les expressions ci-dessous :

Capture d’écran 2013-06-25 à 16.30.38

Ce qui donne :

Capture d’écran 2013-06-25 à 16.44.06

Capture d’écran 2013-06-25 à 16.46.07

Exemple Orangina

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.43.12

De la même manière que Crunch, Orangina surfe complètement sur la notoriété des Youtubeurs des chaînes Golden Moustache ou Studio Baegel.

Nous le voyons par l’intégration complète de l’arrivée de « Mission 404″ au sein de la ligne éditoriale de la page. De cette façon, la marque propose à ses fans un contenu unique et potentiellement digne d’intérêt.

Capture d’écran 2013-06-25 à 15.44.54

Conclusion

Par ces différentes publications, nous pouvons constater que certaines marques n’hésitent pas à reprendre les codes & cultures du web pour communiquer avec leur audience sur les médias sociaux.

De ce fait, elles vont pouvoir tisser un lien fort en jouant sur des codes connus par les internautes, et maximiser les chances de génération d’engagement sur chacun de leurs statuts.

Que ce soient de simples créas ou des vidéos à budget, de nombreuses possibilités vous sont permises.

Clément Pellerin

Vous aimerez aussi...