Commentez, impliquez, accomplissez la prophétie du marketing digital

Le par | Catégorie: E-reputation, Réseaux sociaux.

Tablet Magazine a récemment jeté un pavé dans la mare en annonçant qu’il rendrait bientôt les commentaires payants. Si leurs contenus resteront entièrement gratuits, il faudra dans un futur proche débourser deux dollars par mois pour pouvoir commenter un article. Profitons de l’occasion et interrogeons-nous sur les leviers à actionner pour bien intégrer les commentaires à sa stratégie de marketing du contenu.

Susciter des interactions et renforcer l’engagement

Les commentaires constituent certainement l’un des traits différenciateurs des premiers blogs, ce qui leur a permis de se distinguer dès le début des grands médias traditionnels : le passage d’une ère d’information à une ère de conversation. Si les colonnes des courriers des lecteurs des magazines offraient un droit de parole à quelques heureux élus, négligeant ainsi des centaines ou des milliers d’autres lettres, les blogs autorisent une proximité et des échanges avec toute la communauté. Ils constituent ainsi, dans une certaine mesure, une continuité des premières radios libres qui donnaient la parole aux auditeurs. De là à penser que ce sont les commentaires qui ont stimulé leur liberté de ton…

Si l’approche de Tablet Magazin semble de prime abord hétérodoxe et peut être accueillie avec réserve, sa pertinence est incontestable. Le site se propose tout simplement de réinventer l’approche traditionnelle des modèles en Freemium : l’internaute paye pour avoir voix au chapitre et non plus pour accéder au contenu. Il en résultera un nombre réduit de commentaires mais des internautes impliqués, des conversations de meilleure qualité et certainement une réelle fidélité des utilisateurs payants, qui se reconnaîtront comme membres d’une communauté partageant les mêmes centres d’intérêts.

Pour maintenir l’implication, encouragez vos chroniqueurs, journalistes ou auteurs à venir s’immiscer dans les conversations des internautes. Répondre avec un internaute, réagir à son opinion ou lui apporter des compléments d’informations le fidélisera et l’incitera à s’impliquer plus encore. Il vous sera reconnaissant de s’intéresser à son avis ou sa problématique propre, se sentira écouté et, quelque part, un peu privilégié.

Certains sites organisent un jeu-concours, dont les gagnants sont désignés parmi ceux qui ont posté un commentaire. Une mécanique plutôt basique, certes, mais efficace !

socialshare

Comparez l’engagement de votre lectorat avec celui de la concurrence grâce à Social Share et benchmarkez !

Commenter et noter, c’est bon pour la performance !

Dans la vente en ligne, les commentaires constituent aussi un levier à la vente en jouant un rôle de réassurance. Donner la parole aux internautes s’avère généralement gagnant et valorise votre catalogue produits : selon une étude Trusted Shops de septembre 2014 au niveau européen, 93% des avis consommateurs sont positifs !

Les commentaires jouent aussi un levier de performance en Search Engine Marketing. L’utilisation des données structurées (par exemple en microdonnées ou en Rfda) lorsque les commentaires sont associés à des notes, celles-ci peuvent être reprises sous forme d’étoiles dans les pages de résultats de Google, apportant à positions égales une visibilité supplémentaire.

Valorisez des extraits de commentaires sur vos réseaux sociaux, en mentionnant si vous le pouvez leur auteur, pour gagner aussi en implication sur Facebook et Twitter !

serp-speedwaySur Speedway.fr, les commentaires sont associés à des notes
reprises dans les SERPs Google, pour une visibilité accrue !

Misez (un peu) sur le newsjacking

En surveillant l’implication des internautes selon les sujets, vous pourrez identifier les thématiques qui génèrent le plus de conversations et de partages : en d’autres mots, d’implication ! Pour identifier ces thématiques, il n’y a pas 36 solutions : un abonnement à Social Share ou un outil équivalent (si vous en connaissez d’autres, partagez dans les commentaires, ils sont là pour ça). Si vous êtes parmi les premiers à prendre le train, vous en bénéficierez forcément.

Dans le cas contraire, mieux vaut adopter un autre angle et traiter le sujet avec plus de recul, dans une démarche plus analytique.

Une gestion agile des commentaires

Ouvrir ses pages aux commentaires peut être source d’implication, de  fidélisation, de meilleure performance sur les médias sociaux et les moteurs de recherche. Pour autant, vous devez faire preuve de prudence.

Sur un plan SEO, vous devez développer une véritable stratégie autour de vos commentaires. En effet, de nombreux commentaires de mauvaise qualité, s’éloignant de la sémantique première de votre page, pourraient bien en diminuer la pertinence et lui faire perdre des positions dans les SERPs. Des stratégies existent pour éviter ces problèmes, comme le déploiement de protections de type captcha pour éviter les commentaires automatique, une modération stricte en amont, la mise en nofollow des liens pour éviter les messages opportunistes, ou encore une indexation sélective des commentaires…Vous pouvez aussi demander une inscription pure et simple, et fidéliser ensuite vos utilisateurs par d’autres leviers comme l’emailing.

Déléguez la gestion de vos commentaires à Facebook avec Facebook Comments : une application simple à mettre en oeuvre qui offre des fonctionnalités sociales et limite les risques de spam !

benjaminthiers-sefaireaider

Si vous souhaitez noter et commenter mon profil Benjamin Thiers sur SeFaireAider, vous devrez vous inscrire !

Soyez aussi attentifs à la modération des commentaires. Vous pourrez être tenu pour responsable si des propos contraires à la loi sont tenus dans les commentaires de votre site ! Cet article publié sur ecommercemag.fr, bien que datant un peu, souligne bien les risques encourus. Je déconseille fermement une liberté totale laissée aux internautes : vous aurez forcément des dérapages, des propos déplacés qui nuiront à votre image de marque, votre référencement, qui détourneront les utilisateurs de qualité, l’ivraie chassant le bon grain.

Alors, que pensez-vous de cet article ? Commentez-le !!!

Benjamin Thiers

Benjamin Thiers

Chargé de cours pour Euromed Management, je partage aujourd’hui mes connaissances avec des étudiants de cycle supérieur, du bachelor au Master II. Je participe aussi au développement de Jalis : référencement naturel, médias sociaux, formation…
Benjamin Thiers

Vous aimerez aussi...

  • Pingback: Commentez, impliquez, la loi et les proph&egrav...()

  • http://magaliheberard.com Magali Heberard

    Merci pour cet article qui apporte encore un nouvel éclairage sur la gestion des contenus en mode 3.0. Curieuse de lire l’article follow up sur l’initiative de Tablet Magazine, qui fera le point sur le passage au modèle payant. S’ils le lancent c’est qu’ils y croient mais il sera intéressant de voir si les gens jouent réellement le jeu et quelle direction prennent les conversations. A suivre alors ?…

  • Benjamin Thiers

    Merci Magali pour ce commentaire.

    Je suis moi-même très curieux de voir le retour de cette expérience. L’idée d’un tel modèle est séduisante, mais je pense qu’elle doit s’inscrire dans un bouquet de services plus larges que le seul droit de commenter. Messagerie privée pour contacter les journalistes, participation à des hangouts, etc…