Facebook est-il si has-been ?

Le par | Catégorie: Novice, Réseaux sociaux.

Tags: , ,

Cette semaine sur le blog YouSeeMii, je souhaiterais vous parler de Facebook ainsi que des questions se posant autour de ce réseau social considéré comme has-been selon certains journaux.

Afin de répondre à cette question, je vais tenter de vous apporter plusieurs éléments de réflexions pouvant vous aider à faire votre propre avis sur la question. Comme dans la vie, tout n’est ni blanc ni noir, et bien cet article sera proposé de la même manière.

Oui Facebook est totalement has-been et voici pourquoi :

1) Les ados le désertent

C’est désormais un fait avéré : les ados quittent Facebook pour rejoindre d’autres réseaux sociaux tels que Twitter ou Snapchat. Pourquoi ? Parce que tout simplement leurs parents n’y sont pas (encore). Par nature, les jeunes adolescents cherchent à se garder une petite bulle privée entre amis, afin de pouvoir partager ensemble « leurs délires ».

Le souci est que désormais, les parents, souvent réfractaires à l’utilisation de Facebook, prennent de plus en plus souvent l’initiative de créer un compte et d’ajouter leurs amis. Vous imaginez un ado rentrer en contact avec ses parents ? Quand on est jeune, on publie ses photos d’amis, photos d’amours, de soirée, etc… Du contenu qui doit être visible par les amis, mais pas par les parents…

Et donc, ce qui est important de comprendre ici est qu’un déversement de la population Facebook est en train de s’effectuer, dans le sens où les parents vont chercher à prendre la place de leurs enfants.

Où vont-ils en priorité ? Difficile à dire, mais en tout cas, ils sont déjà bien actifs sur Twitter, et forment un groupe qu’il est d’usage d’appeller Kikoolol.

2) Le réseau va devenir un copié-collé de Google +

Il y a juste quelques jours, Facebook a annoncé une mise à jour de son flux d’actualité ainsi que la Timeline correspondant aux profils utilisateur. Cette mise à jour pourrait être pertinente et agréable à l’oeil pour la consommation de l’information.

Le souci est que celle-ci ressemble terriblement à celle déjà mise en place par Google + : barre latérale gauche avec les différents menus, mise en valeur du contenu dans une colonne élargie, et diverses options complémentaires dans la colonne latérale droite.

Facebook est-il tellement en retard sur un de ses concurrents directs pour être obligé de le copier ? Cette ressemblance est complètement inmanquable et a provoqué un tollé auprès des G+ fans boys. (et pas qu’eux)

3) J’ai trop de publicités sur mon flux d’accueil

Un autre souci est le nombre croissant de publicités dans le flux d’actualités proposés par Facebook. Je ne suis naturellement pas naïf sur les méthodes de monétisation du réseau social, et qu’il faille bien que les salariés de Facebook puissent manger à leur faim en recevant un salaire, aussi grâce à la pub.

Cependant, il est indéniable que le nombre de posts sponsorisés/suggérés est en forte croissance. Où cette invasion va t’elle s’arrêter ?

Bon par contre, pour G+ qui est pour l’instant sans publicités, je n’ai que très peu de doutes sur l’arrivée de jolis adwords ou assimilés sur le réseau. Le potentiel de couplage entre les campagnes médias classiques et les informations remplies dans G+ est juste énorme. Attendez vous à voir apparaître ces pubs, peut-être pas tout de suite, mais elles vont arriver.

4) L’apparition du Graph Search

Pour ceux n’étant pas encore au courant, le Graph Search est un outil proposé par Facebook permettant de rechercher des informations par le remplissage de certains critères. Par exemple, vous voulez rechercher parmi vos amis, qui aime le film « Titanic ». Et bien vous pouvez.

Théoriquement, les internautes responsables ne se mettront naturellement « en danger » en likant des pages ou centres d’intérêts pouvant leur nuire. Cependant, on peut se sentir très vite espionné par l’apparition d’un tel module. On peut naturellement se poser la question du réel intérêt de ce module pour l’internaute.

Par contre, petite astuce, si vous souhaitez connaître tous les célibataires de votre carnet d’adresses, le Graph Search est fait pour vous 😉

Non, Facebook a encore de beaux jours devant lui et voici pourquoi :

1) Les perpétuelles évolutions

Facebook est en constante évolution. Certains diront que c’est une faiblesse, un inconvenient que le réseau social soit en permanence en train d’ajouter de nouvelles fonctionnalités. Je pense qu’au contraire, on se lasserait terriblement de Facebook si celui-ci n’arrivait pas à innover suffisamment.

Toutes les personnes qui ralent quelques jours après s’être vu modifier leur flux d’actualités/Timeline se calment en général très vite. Si les choses n’évoluaient pas sur FB, je pense que l’on serait vraiment ennuyé, lassé par cet immobilisme. Pour ceux qui travaillent dans le web, n’allez pas me dire que vous n’êtes pas capables de vous habituer aux changements 😉

Ci-dessous, j’ai pris l’exemple d’une nouvelle fonctionnalité parmi d’autres, permettant de cibler les internautes ayant des caractéristiques communes aux fans vous suivant déjà. Pas bête, mais il reste à voir si les critères informés par les utilisateurs peuvent réellement aider à modéliser un fan type pertinent permettant au moteur de taper juste.

2) Le seul vrai réseau où les capacités de recrutement des membres est plus élevé

Je ne suis pas ici pour appuyer des stats plutôt que d’autres, afin de démontrer qu’un tel ou un tel dispose d’un nombre supérieur de membres actifs. Le classement en termes d’utilisateurs actif se déroule comme suivant : 1) Facebook 2) Google + 3) Twitter

Pour G+, le nombre de membres actifs est très intéressant. Cependant, comment la comptabilité des membres s’effectue t’elle entre la connexion à un compte Gmail et une certaine activité sur G+ ?

Facebook dispose de 3 leviers de recrutement distincts :

  • Par le contenu
  • Par l’évènementiel
  • Par les Facebook Ads

A la différence d’un G+ ne misant que sur le contenu (et cela peut se défendre parfaitement dans le cadre de l’apport de fonctions d’un réseau social, car on ne demande pas à un réseau de faire du jeu-concours ou de payer pour faire de la pub), Facebook offre trois manières de gagner des fans. Et c’est un point crucial pour les marques, car elles ont besoin d’avoir dans un premier temps la visibilité sur les actions qu’elles vont mener, et surtout maximiser la notoriété de leur page.

3) L’apparition du Graph Search

Mentionné plus haut comme un facteur de délaissement du réseau, le Graph Search peut être aussi un outil de recherche d’informations sans la vocation voyeuriste qu’on lui porte. Et cette recherche d’informations marche aussi bien pour les particuliers que les professionnels.

Les particuliers pourront se servir de « l’expérience » de leurs amis afin d’apprendre sur un restaurant, une musique, un artiste, une pièce de théâtre, etc…

Les professionnels quant à eux pourront rechercher parmi leurs carnets d’adresse les personnes correspondant au profil recherché. Cela permet également de se forger un réseau de collaborateurs disposant des mêmes informations d’entreprise que vous.

Conclusion

Facebook est-il has-been ? Je crois que la réponse n’est pas si simple. Pour qu’il devienne has-been, je crois qu’un mouvement des foules se produise vers un autre espace ayant la faveur de la majorité des internautes et early adopters. Ce n’est pour l’instant pas le cas, mais des prémices se font sentir de différentes manières. On parle beaucoup de Social Media Fatigue. Je pense que Facebook y es pour beaucoup, malgré lui.

Clément

Clément

Community Manager Freelance & formateur à l'IFOCOP, j'accompagne les entreprises dans leur développement sur les médias sociaux. Passé par des agences telles que Publicis Verbe ou Publicis Activ, je m'efforce de décrypter les usages business des tendances du web social sur le blog de Youseemii, ainsi que sur mon blog personnel.
http://www.pellerin-formation.com/
Clément

Vous aimerez aussi...