« J’ai de la chance » sur Google, une opportunité SEO ?

Le par | Catégorie: Intermédiaire, Web.

Tags: ,

Chez Youseemii, on aime bien se poser des questions insolites. Ainsi, je me suis posé la question de savoir à quoi sert le bouton « J’ai de la chance » sur Google, cette énigme qui me laisse coi, j’ai décidé d’aller mener ma petite enquête. J’ai fait des découvertes et je me dis que ça pourrait vous intéresser. Ainsi j’évoquerai à quoi sert le bouton « J’ai de la chance » et ses implications en SEO.

Le bouton « J’ai de la chance » une énigme Google ?

On s’est tous demandé à quoi servait ce bouton et qu’est ce qui faisait que l’on arrivait sur une page dite quelconque. Limite même maintenant on est tellement frustrés qu’on en oublie même qu’il est là…

J'ai de la chance

J’arrête de vous teaser… Le bouton j’ai de la chance vous envoie directement au premier résultat naturel sur la requête que vous avez saisie. Du coup c’est un peu comme si vous faisiez confiance à Google dans son positionnement de pages en fonction des requêtes des utilisateurs.

Naturellement et à la suite de ce constat, on peut se poser les questions suivantes :

  1. Comment fonctionne un moteur de recherche ?
  2. Quid de la personnalisation des résultats ?
  3. Quid des résultats issus de la recherche universels et du Knowledge Graph ?

Comment fonctionne un moteur de recherche de manière simple ?

Google dispose de nombreux crawlersqui sont des robots qui vont aller visiter la toile et donc les sites qui sont dessus. Les robots que l’on surnomme spiders également, vont aller identifier tout ce qui se trouve sur les sites.

J'ai de la chance avec Anne Delauney Ladevèze

En parallèle ces robots vont indexer les pages qu’ils auront crawlées. Il faut donc que les pages proposent du contenu texte aux crawler pour que l’indexation soit la plus pertinente possible. L’indexation se fait par rapport à la sémantique, donc par rapport aux mots clés.

Une fois les pages des sites indexées, Google procède à un classement en fonction de plusieurs critères qui évoluent au fil du temps (Panda, Pinguin, etc.).

Ce classement est effectif dès lors où une personne saisit une requête dans le moteur et que le moteur donne une page de résultat. C’est donc l’utilisateur qui fait générer un classement selon la pertinence des pages indexées.

Du coup le bouton « J’ai de la chance » mène au 1er résultat naturel d’une requête.

J’ai de la chance et la personnalisation des résultats

Il faut savoir que quand vous naviguez sur le web, en général vous êtes connectés à votre compte Gmail. De la même manière, vous videz rarement le cache de votre navigateur. C’est ainsi que Google voit toutes les pages que vous consultez. En réaction avec cette réalité, Google va personnaliser les résultats de vos requêtes pour vous proposer les contenus les plus proches de ceux que vous avec l’habitude de consulter.

Personnalsiation des résultats Google

Donc je me posais la question de la personnalisation des résultats du bouton « J’ai de la Chance » dans la mesure où d’un utilisateur à un autre, les 1ers résultats peuvent être différents.

Suite à quelques tests, qui mériteraient surement d’être approfondis, il n’y a pas de différence dans les résultats en mode connecté ou non. Dès lors on peut dire que les résultats en « J’ai de la chance » sont les résultats vierges de toute interprétation de Google.

Google et la recherche universelle, J’ai de la chance et le knowledge graph

Je vous pose la question, qu’est-ce que la Recherche Universelle, qu’est-ce que le Knowledge Graph? Alors, la Recherche Universelle, c’est l’agrégation de Rich Media de type image, actualité, vidéo dans les pages de résultat Google qui leur a donné un tout autre visage en 2007. Le Knowledge Graph, là, je serais moins indulgente, car on en a déjà parlé chez Youseemii… C’est l’agrégation par le moteur de recherche d’extraits Wikipedia, d’images et de recherches associées à un nom ou à une marque dans un encart afin de proposer à l’utilisateur une réponse immédiate à ses interrogations (qui, quoi? quand? etc.).

Qu'est ce que le knowledge Graph

Il est bien naturel qu’en mode « J’ai de la chance » l’internaute ne tombe pas sur le résultat tu Knowledge Graph. Ceci étant, le Kowledge Graph va aller chercher des informations sur la page Wikipedia. Outre les sites des grands entreprises qui sont les plus pertinents pour Google, les personnalités pour la plupart appartenant à l’histoire ne proposent pas de site qui leur est propre (actualisé, et à la source de l’information – Google aime l’information pertinente et à jour) et donc il s’agit de la page Wikipedia qui, naturellement, remonte en 1er résultat.

Dès lors et sous couvert de nouvelles fonctionnalités, le bouton « J’ai de la chance » prévaudra toujours sur une mise à jour de la présentation de la page de résultat.

On peut donc en conclure que l’algorithme de classement des résultats sur une page resteront le coeur de métier de Google avant tout. Pour preuve, on estime qu’en passant par son bouton « J’ai de la chance » Google a un manque à gagner de plus de 110 millions de Dollars par an, ce bouton squeezant les publicités liées aux liens sponsorisés.

Le saviez-vous? En cliquant sur le bouton « J’ai de la chance » sans saisir de requête, vous arrivez sur la page recensant les Doodles 😉 Belle journée :)

Anne Delauney-Ladevèze

Anne Delauney-Ladevèze

Consultante Internationale SEO SMO en agence (1ere Position), je suis en charge de réaliser pour mes clients les stratégies SEO et SMO (social média) avec toujours en ligne de mire la visibilité et la e-réputation. Je combine mes expériences passées et ai une vision du Web globale (Marketing, Communication, Sales, SEO, CRM, 2.0). Anciennement Community Manager à l'International pour un cabinet d'études de marchés et Responsable Marketing, Communication sur l'Europe Centrale pour un éditeur d'ERP en Allemagne, je suis trilingue (français, anglais, allemand). Mes passions dans la vie ? Les voyages, la photographie, l'art sous toutes ses formes, les amis, la famille ! Point caractéristique ?! Curiosité, ouverture d'esprit et soif de savoir, surtout de partager !
Anne Delauney-Ladevèze

Vous aimerez aussi...

  • RGmobility

    Bravo pour le travail d’analyse et le retour pédagogique