La mutation de l’ADN des faux-jumeaux Viadeo – LinkedIn ? (Part2)

Le par | Catégorie: Intermédiaire, Réseaux pros.

Tags: ,

La semaine dernière nous nous sommes quittés sur la comparaison des deux principaux réseaux professionnels en France: Linkedin et Viadeo. L’article permettait de mettre de bonnes bases sur l’analyse ADN de ces deux faux jumeaux via un rapprochement de critères basiques: créations, CA, capital, langues, membres… 

Profil d’utilisateurs

La première partie de l’analyse s’est arrêtée sur le nombre d’utilisateurs à la fois dans le monde mais aussi plus précisément en France. Toutefois le profil des utilisateurs n’a pas été mis en avant et il est primordial de les mettre en confrontation afin de mieux comprendre l’écosystème de ces réseaux. 

Afin d’y parvenir je me suis basé sur deux infographies qui circulent beaucoup sur internet (et oui c’est ça aussi la magie Pinnterest)

Infographie LinkedIn

Pour une fois la parité est presque respectée avec une faible majorité masculine qui s’élève à 55% des utilisateurs. Or cela change des réseaux sociaux «généralistes» qui eux connaissent globalement une plus forte part d’utilisatrices. A noter que une grande partie des Linkedinien ont entre 25 et 54 ans (73%).

Sur le plan purement professionnel les employés proviennent principalement de 3 grands domaines: la finance, la high-tech (plutôt logique) et le médical qui dispose d’une communauté web  engagée et enrichissante.

Elements qui d’ailleurs se corroborent tout à fait avec les métiers les plus représentés: commerciaux (pas pour rien si je vous indiquais que ces réseaux sont des lieux de prospections), les profils administratifs et enfin les étudiants. 

A la fin du classement on retrouve les secteurs de l’agriculture, du transport et du service. Ce qui est plutôt logique  pour ces domaines économiques qui dépendent peu de l’influence du réseautage. 

En ce qui concerne les capacités des entreprises il y a une présence majoritaire de deux opposés: les entreprises inférieur à 1 000 salariés avec 30% et celles disposant de plus de 10 000 salariés avec 41% d’utilisateurs. 

Infographie Viadeo 

Du côté frenchie ce sont pas moins de 17 secteurs d’activité représentés et une majorité des employés proviennent de petites entreprises (inférieurs à 100 employés) avec 57% des utilisateurs contre 27% de grandes entreprises (supérieur à 1 000). Or cela représente pas moins de 3 membres sur 5 qui travaillent pour des petites entreprises.

Le top 3 des domaines représentés sont: Consulting & Services, les Finances et enfin les technologies. Ce qui démontre une cible d’utilisateur différent par rapport aux « Linkedinien ».

Infographie disponible ici 

Fonctionnalités

Classiques

« Mais concrètement comment ça fonctionne ces sites web ? Ce sont des Facebook pro c’est ça ? »

Voilà le genre de réactions qui arrivent très rapidement durant les formations que je peux faire à des prestataires. Pour faire simple je vais vous proposer la même solution que j’utilise dans ce genre de situation : la traduction et le rapprochement avec des outils déjà bien connus du grand public (oui oui je suis bilingue en facebook-twitter et autres consorts). 

Le profil

Une fois n’est pas coutume LinkedIn et Viadeo ont une fonctionnalité en commun avec les réseaux sociaux classiques : le profil personnel. 

Chaque profil représente bien entendu une personne physique et met en avant le parcours scolaires/professionnels de chacun. En d’autres termes il s’agit d’un CV digital à portée de tous les membres avec des renseignements sur vos expériences pros, vos compétences, centres d’intérêt, des recommandations… 

Contrairement à Twitter où vous pouvez suivre n’importe quel twittos (sauf s’il restreint son compte), il n’existe pas de « requête d’amitié » comme sur Facebook. Or nos deux protagonistes suivent l’exemple du second en imposant un « ajout de contact » pour joindre les autres membres du réseau (ce qui est en somme plutôt logique puisqu’il s’agit de réseautage). 

Enfin il est tout à fait possible de rédiger des statuts ou même partager du contenu web qui pourrait intéresser vos contacts. Un système de curation automatique est d’ailleurs proposé par Linkedin afin de filtrer les actualités les plus lues par votre réseau.

Afin de faciliter le partage de contenu sur son réseau, Viadeo vient de mettre en place son bouton de partage qui existait déjà chez LinkedIn. 

Les pages Entreprise

La page entreprise est en quelque sorte une « fan page » business qui offre une visibilité sur l’actualité de votre institution. De son côté Viadeo a abandonné la notion de « hub »  illustrait parfaitement le système de page d’entreprise. Ces dernières répondent tout simplement à une notion de plateforme qui permet d’interconnecter différents contenus et acteurs sur une même page web à la fois dans un processus BtoB ou BtoC

Or tout hub d’information implique une organisation pour améliorer la lecture de son contenu. Que ce soit chez LinkedIn ou Viadeo, nous retrouvons des éléments communs avec la présentation, la rubrique carrière et enfin les groupes de discussions.

Rubrique présentation : 

Vous l’aurez facilement deviné avec un nom aussi évocateur, il s’agit d’un espace pour présenter les entreprises.

On y retrouve bien entendu des informations classiques telles qu’une courte biographie,  le logo, l’adresse du siège social, différents liens web, les employés de la boîte…

Pourtant cette fois ci l’avantage revient à Viadeo qui a connu tout récemment un lifting bien mérité (juin 2012). Certes la nomination de cette catégorie a changé par le terme « Panorama » mais ce n’est pas sans hasard puisqu’il apporte avec lui un lot d’innovations face à son concurrent US: 

Viadeo Live : un widget qui fait remonter de l’actualité en direct avec notamment les derniers tweets de votre entreprise ou même des flux rss. 

« Ils ont aussi travaillé chez » : cette partie met en avant les autres expériences professionnelles de vos employés par le passé (de quoi assurer encore plus votre capacité de recrutement et votre capital humain). 

Statistiques : des chiffres au hasard ressortent au sujet de votre entreprise. Ex : la moyenne d’âge des employés, la parité homme-femme, l’ancienneté des employés…

Espaces de discussions : widget payant qui remonte des posts de la section carrière ainsi qu’un module blog corporate

Rubrique carrière : 

L’objectif de cette chronique s’articule autour des relations humaines. L’entreprise utilise ainsi sa page professionnel comme une vitrine de recrutement afin de mettre en lumière des annonces ou même des témoignages de l’entreprise. 

 

En outre les nouveautés Viadeo frappent une nouvelle fois fort avec l’apport de contenu riche comme des vidéos métiers, des galeries photos ou même des témoignages audio. De quoi vivre les coulisses de l’entreprise comme si vous y étiez. 

 L’objectif est flagrant : la séduction

Les groupes de discussions

Les groupes sont quant à eux des espaces conversationnels autour de thématiques ciblées. C’est le carrefour d’employés de tous horizons pour dialoguer, contribuer ou même s’entre aider sur des problématiques professionnelles ou rassembler des individus autour de mêmes passions. En d’autres termes il s’agit de forums internes aux deux outils qui ressemblent fortement aux groupes Facebook. Néanmoins Viadeo abandonne de plus en plus ce système de groupe de discussion et favorise l’intégration dans les pages d’entreprises.

A noter qu’une entreprise peut créer et animer plusieurs groupes en fonction des communautés professionnelles qu’elle vise… 

Les divergences

Comme tous les frères jumeaux il existe aussi des éléments qui permettent de les distinguer. Dans notre cas de figure cela s’illustre par un onglet « Produits et services » (pas besoin d’en dire plus le nom est assez parlant) de la part de LinkedIn et un onglet « Libre » pour Viadeo qui apporte un espace « carte blanche » aux administrateurs de la page entreprise.

Monétisation

Gordon Gekko dit juste dans le célèbre film Wall Street : « Money nerver sleep ». Nos deux protagonistes n’échappent pas à la règle et doivent avoir un business model pour pouvoir survivre. 

Chez nos deux concurrents ils existent différents type de pricing selon vos besoins. 

Le commun aux deux est le système de « compte premium » qui vous apporte de nouvelles fonctionnalités en tant qu’utilisateurs (ex : visiter des profils, contacter des internautes, de meilleurs résultats de recherches, processus d’annonces…). 

Avantage à Viadeo qui s’avère être moins onéreux que son concurrent  même s’il ne faut pas oublier que LinkedIn apporte bien plus de liberté dans la navigation (consultation des profils) que son adversaire français… 


En second lieu les deux réseaux sociaux apportent des solutions de recrutement. Comme indiqué plus tôt dans l’article, Viadeo apporte une solution dans sa page entreprise avec des widgets payant

Cependant  LinkedIn va encore plus loin et propose des tarifs et des fonctionnalités différentes selon les typologies de l’internaute : recruteurs, chercheurs d’emplois et même commerciaux. 

Néanmoins cet afinement des abonnements n’a pas autant de succès que le compte premium unique de Viadeo qui restreint bien plus les fonctionnalités basiques de ses membres « gratuits ».

Contrairement à son homologue français qui vit principalement de cet apport avec 60% du CA, LinkedIn en fait sa 3e source de revenu avec seulement 25%.  

C’est en toute logique que nous retrouvons la publicité comme étant la 2e source de revenu

 

Même si les business models de LinkedIn et Viadeo sont bien ficelés, ils n’arrivent toujours pas à talonner Facebook ou même Twitter en nombre d’utilisateurs. Par conséquent quels sont les stratégies de ces deux concurrents qui se tirent la corde pour convaincre les business-internaute de les rejoindre ? 

Stratégies

La «déclaration de guerre» en mars en 2011 était officiellement déclarée par LinkedIn suite à l’implantation d’un nouveau siège à Paris. 

Le géant américain veut conquérir l’Europe mais s’il n’a qu’un statut de Rookie ici. Bien entendu cela s’expliquait pour des raisons économiques puisque la France représente un marché publicitaire prometteur, mais c’était une certaine manière de combler une lacune géographique et donc de concurrencer Viadeo sur ses propres terres (surtout Européennes). D’ailleurs Laurence Bret Stern (Directrice Marketing chez LinkedIn) l’a explicitement déclaré dans la presse: « Aujourd’hui, c’est un avantage d’y être. Demain, ce sera un handicap de ne pas y être ».

De son côté Viadeo ne vient pas trop titiller son concurrent sur ses territoires transatlantique. Certes il existe  1,4 millions de «Viadeonien» aux Etats-Unis mais ces derniers sont surtout des expatriés si on en croit les déclarations de la direction.

L’exportation de la marque française se positionne principalement sur des marchés émergents et stratégique. Plus précisément chez des pays qui connaissent de forte évolution en termes de pénétration internet. 

C’est le cas entre autres de la Chine qui représente 1,3 milliards d’internautes potentiels à séduire. Parmi eux 8 millions ont déjà franchis le cap chez Viadeo. Pour des raisons évidentes l’acteur américain ne connaît pas le même accueil chaleureux en Chine… 

Les deux autres principaux bassins émergeants sont l’amérique du sud avec 15,1 millions de membres latinos ou même 3,5 millions d’indiens sur ApnaCircle.com. Oui oui vous avez bien lu 😉 Viadeo ne porte pas le même nom selon le pays et adopte par conséquent la stratégie de «Glocalisation» (neoglogisme entre Globalisation et Localisation). 

Les sources de revenus sont quant à elles très parlantes au sujet du positionnement de chacun. Du côté américain la cible est bien plus orientée sur la recherche de postes et le recrutement, tandis que Viadeo préfère se focaliser dans un premier temps sur le réseautage et donc la communauté de professionnels.  

L’avenir de chacun ? 

Même si Viadeo a été plus rapide que son homologue américain à se faire un lifting web, ce dernier ne devrait pas tarder à faire peau neuve avec un nouveau site web. En effet LinkedIn a mis en place discrètement une nouvelle version de sa page d’accueil ces derniers jours.

Un nouveau look pour une nouvelle vie ? Certainement puisque cette homepage met bien plus l’accent sur le réseautage (point fort de Viadeo) et la consultation de contenus partagés. Le graphisme et l’ergonomie correspondent à une tendance globale du web: le minimalisme pour améliorer la simplicité de l’outil. A noter que cet aspect intuitif se ressent beaucoup aussi dans la nouvelle version de Viadeo. 

Là où Viadeo connaît du retard par rapport à son homologue est l’investiture en bourse. Tout simplement c’est l’objectif numéro 1 du côté français.  Depuis mai 2011 LinkedIn a franchi le cap qui à la même période fut reporté par Viadeo. Ce dernier envisage plutôt une éventuelle entrée en bourse sur les marchés asiatiques, ce qui est tout à fait cohérent vis à vis de son positionnement produit). 

Dan Serfaty déclarait même à l’époque: « Nous sommes très sollicités par des acteurs de private equity, des capital-risqueurs et des banquiers. Mais nos fondamentaux sont excellents, on a plutôt envie de se focaliser sur la croissance que sur la rentabilité »

Autre point financier à prendre en compte, est que cela a permis à LinkedIn de prendre un cran d’avance en rachetant des services complémentaires synonyme de valeur ajoutée.

Ce fut entre autres le cas du rachat légitime de Slideshare pour 119 millions de $.

Plusieurs rumeurs circulent même au sujet de nouveaux rachats tels que Monster.com (la célèbre plateforme de recrutement) ou même Glassdoor site d’avis anonymes sur les coulisses des entreprises (salaires, conditions de travail, processus de recrutement…). Or ces nouveaux services pourraient apporter une valeur ajoutée et un accélérer la compétitivité de LinkedIn qui peine à évoluer ces derniers temps face à Viadeo.

Certains prédicateurs parlent même d’un rapprochement avec Salesforce pour mettre au monde un mastodonte du BtoB. Néanmoins il ne s’agit que de spéculations et Viadeo peut tout aussi bien créer la surprise en sortant un lapin blanc de son chapeau de magicien. 

«Qui vivra, verra» :) 

Et vous sur quel outil préférez vous être présent(e) ?

Page Viadeo YouSeeMii

Page Linkedin YouSeeMii

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Digital Native et Webmarketeur grâce à des études associant tourisme, commerce et webmarketing. Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Stupid).
Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...