L’actu fait-elle beaucoup de bruit pour rien ?

Le par | Catégorie: Médias.

Tags:

Le développement des multiples usages des réseaux sociaux peut provoquer une vilaine infobésité : une accumulation d’informations multiples…au détriment de la qualité?

Nous sommes notre propre rédacteur en chef, nous faisons notre programme. Allons nous nous en plaindre ? N’était-ce pas ce que nous souhaitions ?

A partir de là, sachons que nous avons chacun ensemble le pouvoir de créer ce fameux buzz ! Eh oui ! Moi aussi je like, je tweet, je plussoie… 😉

L’info pour l’info?

On se retrouve avec des informations de toutes formes, vérifiées ou non, vérifiables ou non, qu’il nous faut alors trier. Mais il est rare que l’on se pose la question de la réelle pertinence de ces informations. Ou qu’on en prenne simplement le temps.

paper-mtn

 

Pourquoi dispose-t-on de trop d’information ?

Les informations propulsées par les entreprises, sur la sortie d’un nouveau produit, ont souvent pour ambition de faire le buzz. Pourquoi ? Parce qu’il en va du succès commercial de ces produits ou services (pour majorité grand public).

Mais les entreprises se posent-elles la question du bien fondé de leurs messages publicitaires pour les utilisateurs, surtout si les produits ou services qu’ils vendent ne répondent pas à un besoin (vital) mais plutôt à un désir (social, de reconnaissance, etc.) ? La question est malheureusement : « pas toutes », surtout si l’information proposée n’a aucune valeur ajoutée pour l’utilisateur.

Les marques et les entreprises proposent donc des informations visant à occuper l’espace d’attention des utilisateurs en leur proposant des informations qui vont influencer leur acte d’achat, ou à minima, leur décision d’achat au détriment d’une information utile pour les potentiels et futurs clients. On se retrouve donc dans une démarche d’entertainment et non plus dans une démarche de réel apport en information.

imgres

 

 

De fait, ce qui est gênant, c’est cette velléité d’occuper l’espace d’attention de l’utilisateur, et de briser son libre arbitre. C’est en cela que ça me gêne personnellement. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais votre avis m’intéresse beaucoup…

Qu’est-ce qu’une bonne information ?

En voilà une question qu’elle est bonne… Parce qu’on a chacun ses points de vue, chacun ses opinions, mais chacun ne trouvera pas son intérêt dans les mêmes choses que son voisin.

Il y a, dès lors, nécessité d’ouverture d’esprit, quoiqu’il arrive, parce qu’il n’y a rien de pire que la pensée unique. Mais les médias, presse média, papier ou web, tendent tous à fournir la même information, à traiter des mêmes sujets, occultant dès lors les réelles problématiques qui pourraient servir les utilisateurs.

Pour illustrer mon propos, je pourrais relater l’effet de mode autour du Harlem Shake. Nombreuses sont les entreprises ou les médias à avoir repris cette tendance. Mais s’agit-il d’une réelle information ? Reprendre cette tendance apporte-t-il une information utile et constructive à l’internaute ou au lecteur ? J’en doute.

Voici quelques exemples récents de cette tendance à l’entertainment :

  • Harlem Shake d’une agence :

Harlem Chack - Anne Delayney ' Youseemii

  • Les faux encouragements :

Encouragements Facebook - Anne Delauney - Youseemii

 

  • Les traditionnels Allô :

TicTac allo - Anne Delauney - Youseemii

 

Crunch Allo - Anne Delauney - Youseemii

  • Les fausses questions qui ne servent pas la marque :

Oasis fausses questions - Anne Delauney - Youseemii

Donc, dans la même veine, et pour revenir au concept de buzz dont je parlais plus haut, il est toujours question d’une chasse au scoop, au sensationnel, aux sujets anxiogènes… à l’entertainment… L’objectif étant de monopoliser l’attention, monopoliser les sujets de discussion, quitte à éviter les vrais sujets qui pourraient faire avancer la société, de même que les sujets qui pourraient tous nous faire évoluer individuellement (l’individuel servant bien entendu le collectif).

Valeur ajoutée pour l’individu ?

La question a le mérite d’être posée. Quel est l’intérêt de tous ces sujets accessoires et illusoires pour l’individu, pour l’utilisateur ? La réponse semble s’imposer d’elle-même : il n’y a aucune valeur ajoutée pour l’individu à ce que les médias (autant les entreprises que les médias traditionnels) éludent les questions de fond et donc l’information qui lui seraient profitables et utiles.

Oasis fausses questions - Anne Delauney - Youseemii

J’entends par là qu’à trop vouloir surfer sur le buzz pour le buzz, sans souhaiter servir l’utilisateur, les médias perdent leur raison d’être, perdent leur pouvoir (et leur devoir) d’informer. La presse est était considérée comme le 4ème pouvoir (après le législatif, l’exécutif et le judiciaire). Parler d’effet de mode est certes intéressant dans un contexte sociologico-culturel, mais ce phénomène est surtout considéré par les utilisateurs comme des spots de divertissement au grand dam des informations de fond.

L’arbre qui cache la forêt ?

Dès lors serait-ce l’arbre qui cache la forêt ? Je vous donnerais bien une réponse de Normande que je suis : p’t être bien que oui, p’t être bien que non. Les médias pourraient sans doute se recentrer sur leur cœur de métier tel que le font les médias indépendants, les petits blogs (d’entreprise notamment) et autres revues spécialisées.

De fait, les médias indépendants et autres blogs spécialisés, targués d’être réac’ ou même révolutionnaires traitent des informations qui ne sont pas populaires, qui sont loin de faire la une des journaux télévisés et qui pourtant sont d’utilité publique. J’entends par là des articles autour de la santé publique, autour des faits scientifiques dont l’impact est universel, etc.

Ces informations ne font pas la une parce qu’ils ne sont pas populaires. On l’a dit plus haut, les internautes cherchent le divertissement. Mais j’encourage vivement les entreprises et les petits médias à persévérer dans leur mission d’information.

Mais j’ai aussi bon espoir que les personnes sachent faire la distinction et identifier les informations pertinentes pour elles et les informations accessoires ; certaines le font déjà. Mais pour la plupart des informations pertinentes il faut savoir bien les chercher.

Les internautes, des médias aussi ?

Hé oui ! Sachez qu’une voix, c’est un vote. Vous aussi avez voix au chapitre et pouvez faire la sélection d’une information pertinente et la partager sur vos espaces sociaux. En cela, par la sélection d’un contenu spécifique et sa diffusion sur un espace public, vous devenez un média à part entière. Certes, en quelques sortes, vous faites de la curation, mais cette curation est d’utilité publique car vous mettez à disposition de l’information auxquelles les membres de votre réseau n’auraient pas eu accès. Vous leur apportez donc une vision différente de ce qu’ils peuvent peut être lire ou regarder.

C’est en cela que la diversité des sources, des points de vues est importante. C’est là où vous devenez un élément clé de la diversité des informations, et vous luttez contre la pensée unique.

Et vous, quel est votre avis sur la question ? Les internautes souhaitent de l’entertainment ? Quelle est la valeur ajoutée de poster du LOL pour une marque ? Avez-vous le sentiment d’une convergence des sujets d’actualité ?

 

 

Anne Delauney-Ladevèze

Anne Delauney-Ladevèze

Consultante Internationale SEO SMO en agence (1ere Position), je suis en charge de réaliser pour mes clients les stratégies SEO et SMO (social média) avec toujours en ligne de mire la visibilité et la e-réputation. Je combine mes expériences passées et ai une vision du Web globale (Marketing, Communication, Sales, SEO, CRM, 2.0). Anciennement Community Manager à l'International pour un cabinet d'études de marchés et Responsable Marketing, Communication sur l'Europe Centrale pour un éditeur d'ERP en Allemagne, je suis trilingue (français, anglais, allemand). Mes passions dans la vie ? Les voyages, la photographie, l'art sous toutes ses formes, les amis, la famille ! Point caractéristique ?! Curiosité, ouverture d'esprit et soif de savoir, surtout de partager !
Anne Delauney-Ladevèze

Vous aimerez aussi...

  • http://twitter.com/cree1site Rodrigue FENARD ✅

    Le clichet d’Oasis qui surf sur le buzz paraît être le plus adapté. Mais cette recherche de notoriété des marques (ou agences) reflète simplement leur envie d’être dans le coup.

    Moi perso quand une marque dépense son fric dans l’utilisation du buzz comme le fait Oasis, elle sait se démarquer, et je suis du genre à Plussoyer, car c’est l’effet recherché j’en suis conscient, et j’aimerai qu’on en fasse autant avec les articles de mon blog, mais pas forcement avec les photos de mon chien sur Facebook …

  • http://www.facebook.com/darth.frayer Christophe Ségouin

    En un mot comme en 100: oui.

    Marre de la saturation informative, de la surenchère médiaticoinformativovomitive. 3/4 des reportages, interventions, textes sont inutiles. Donnez nous l’information brute, l’essentiel, sans fioriture. Media: ne nous faites plus perdre notre temps.