Le guide de survie des agences immobilières sur Internet

Le par | Catégorie: E-reputation.

Si le secteur immobilier a accueilli Internet avec un certain scepticisme à la fin des années 1990, les médias digitaux sont devenus pour eux plus qu’un simple outil de travail : ils représentent aujourd’hui un indispensable levier de croissance et de développement. Et le succès de sites comme SeLoger, cédé en 2011 à un groupe allemand pour plus de 650 millions d’euros, en est la preuve. Vous lancez votre propre activité immobilière ? Découvrez un véritable guide de survie pour tirer pleinement parti du web et multiplier les transactions.

Une véritable stratégie de référencement pour votre site Internet

Aujourd’hui, l’immense majorité des agences immobilières possèdent leur propre site web. En mai 2013, elles étaient déjà plus de 87% à être équipées, contre seulement 64% au niveau national, tous secteurs confondus (étude 1mn30). Vous utilisez aussi certainement un logiciel comme Périclès ou Hektor, qui relaie vos annonces sur les grands portails immobiliers pour multiplier les points de contacts.

Mais si une visibilité sur des sites comme Explorimmo, Leboncoin ou SeLoger est indispensable, le référencement de votre propre site web ne doit pas être négligé pour autant :

  • vous maîtrisez parfaitement le contenu de votre site, alors qu’un internaute qui découvre votre annonce sur un grand portail peut en un clic accéder à l’annonce d’un concurrent
  • vous ajoutez un résultat en première page de Google, en plus des positions acquises via les portails, et renforcez votre visibilité naturelle
  • vous vous constituez une base de prospection en déployant les bons appels à l’action : inscription à une newsletter, liens vers les réseaux sociaux

Pour autant, référencer votre propre site Internet ne sera pas une partie de plaisir. Voici quelques conseils pratiques pour réussir à vous positionner :

  • Ecrivez un contenu unique pour votre propre site web. Google pénalise les sites dont le contenu est dupliqué sur d’autres sites web et valorise les pages qu’il juge les plus pertinentes : pensez-vous que votre site soit plus pertinent à ses yeux qu’un poids lourd comme Era, La Forêt ou SeLoger ? Autant contourner le problème en écrivant une description unique pour votre site.
  • Privilégiez l’effet longue traîne, surtout si vous avez de nombreux biens en portefeuille. Vous ne ressortirez pas sans un énorme travail de référencement en première page pour des expressions concurrentielles comme « agence immobilière Marseille ». Par contre, vous arriverez plus facilement à positionner votre site sur des expressions comme « appartement T5 avec terrasse Marseille centre-ville ». Utilisez des titres de 5 à 10 mots-clés pour nommer vos biens, en précisant ses caractéristiques : « maison de village avec jardin à Bonnieux », « location d’appartement t4 plein sud Marseille Castellane », etc…
  • Faites appel à une agence spécialisée : vous pouvez faire appel à une agence de référencement pour gagner en visibilité. Vous devrez être attentif et choisir le bon interlocuteur.

outcampVotre activité de location saisonnière est en concurrence frontale avec d’autres acteurs comme Outcamp, qui propose des locations en camping

Communiquez efficacement sur les médias sociaux

Les médias sociaux sont devenus tout aussi incontournables que le site web pour votre agence immobilière. Mais il ne suffit pas de poster tout et n’importe quoi partout pour réussir à générer des contacts qualifiés et des transactions. Vous devez tirer le meilleur profit de chaque réseau social.

Donnez vie à votre portefeuille de biens et marché sur Facebook

Avec ses 28 millions d’utilisateurs uniques en France (1,35 milliard dans le monde), Facebook vous permet de toucher une audience considérable et de tous les milieux sociaux. Ainsi, d’après une étude IPSOS, près de la moitié des 7 millions de Français les plus riches consultent Facebook régulièrement. Aucune agence n’est donc a priori exclue de Facebook, quelle que soit sa cible.

Pour animer efficacement votre page Facebook, vous pouvez alterner les publications. S’il est important de valoriser régulièrement vos biens à la vente ou à la location, pensez aussi à partager des informations relatives à votre marché immobilier : les prix et tendances, les quartiers ou communes où il fait bon vivre, etc… Ne versez pas dans l’auto-promotion pure pour impliquer vos visiteurs.

Si vous possédez une activité de location saisonnière, vous pourriez y consacrer une page dédiée, en partageant l’agenda des manifestations culturelles ou sportives, des sites touristiques, des idées de balades, etc… Sans oublier vos locations de vacances !

provence-secrete-facebookL’agence immobilière Provence Secrète, dans le Luberon, anime régulièrement sa page Facebook

Proposez une veille ciblée sur Twitter

Vos clients potentiels sont souvent à la recherche du mouton à cinq pattes, avec des critères de choix particuliers, une situation géographique bien définie… Twitter peut être l’outil idéal pour proposer vos nouveautés à vos clients potentiels. Il leur suffit de vous suivre pour s’informer en temps réel des nouveaux biens proposés.

Vous pourriez segmenter votre offre en créant plusieurs comptes Twitter : pour vos ventes, vos locations, vos biens de prestige… Ne les multipliez pas non plus au risque de diluer vos actions : deux ou trois comptes au maximum suffisent.

Suscitez l’émotion sur Instagram

Ce réseau social basé sur l’image peut être utile pour communiquer sur vos plus beaux biens. Pour réussir sur Instagram, vous devez réellement avoir des talents de photographes et de mise en scène. Vous devez adopter une tonalité et vous y tenir pour susciter des interactions et des partages.

bedrockBedrock : une agence immobilière atypique (bien) visible sur Instagram

Gagnez en visibilité locale avec Google My Business

Le référencement localisé joue un rôle de plus en plus important pour votre visibilité sur Google. Google Venice en 2012, Google Pigeon annoncé à la fin de l’année 2014 : l’internet est devenu mobile, nomade et local ! Vous pouvez offrir à votre agence un complément de visibilité en créant une page sur www.google.com/business : vous ressortirez ainsi sur Google et potentiellement en première page de Google pour certaines requêtes. La page de votre agence sur Google My Business dispose de plusieurs fonctionnalités sociales : notation, publication de contenu, commentaires…

Offrez une expérience immersive sur Youtube (ou Dailymotion)

L’heure est à la réalité augmentée. Si vous ne pouvez pas encore proposer des visites virtuelles interactives avec l’Oculus Rift (cela viendra sûrement un jour), vous pouvez déjà réaliser des vidéos que vous diffuserez sur Youtube (ou une plateforme concurrente comme Dailymotion). L’intérêt de Youtube est multiple :

  • vous gagnerez directement en visibilité sur Google, les vidéos Youtube pouvant ressortir en longue traîne en première page Google
  • vous bénéficiez d’un support commercial complémentaire à insérer sur votre propre site, qui peut être l’acte déclencheur d’une visite
  • une vidéo présente sur Youtube (ou Dailymotion) bénéficie d’une capacité virale et peut générer des interactions (commentaires, j’aime, partages…)

N’oubliez pas d’afficher, sur toutes vos vidéos, votre logo, votre nom et un moyen de contact. Si elles sont partagées sur d’autres sites, elles pourront provoquer des contacts directs.

agencedelafontaine-youtubeL’Agence de la Fontaine, affiliée FNAIM, présente aussi ses biens sur Youtube

Une indispensable stratégie digitale globale

Ces quelques pistes vous ouvrent de nouvelles perspectives pour  déployer plus largement votre communication sur le web. Gardez à l’esprit que votre stratégie de présence digitale doit toujours être globale, et que des actions isolées n’ont de sens que si elles s’inscrivent dans une démarche systémique.

Vous pourriez ainsi créer un blog (sur tumblr par exemple) pour accueillir du contenu destiné à alimenter votre compte Facebook. Si vous décidez de ne pas être présent sur Facebook, la ligne éditoriale de votre blog perd de son importance ou sera orienté uniquement vers une stratégie SEO. Vous ne devez jamais perdre de vue votre stratégie globale, et décider d’une nouvelle action que si elle est en accord avec votre positionnement et vos objectifs. Si vous proposez par exemple des biens de prestige ou atypiques, Instagram est pertinent, alors que vous aurez plus de mal à valoriser des studios et des petits appartements dans des quartiers populaires.

Il ne vous reste plus qu’à définir vos leviers prioritaires et mettre en place vos actions. Bon courage !

Benjamin Thiers

Benjamin Thiers

Chargé de cours pour Euromed Management, je partage aujourd’hui mes connaissances avec des étudiants de cycle supérieur, du bachelor au Master II. Je participe aussi au développement de Jalis : référencement naturel, médias sociaux, formation…
Benjamin Thiers

Vous aimerez aussi...