Le m-recrutement au service du candidat

Le par | Catégorie: Intermédiaire, Réseaux pros.

Tags: , , , , , , , ,

L’impact du mobile dans le quotidien des individus n’est plus à prouver tant la vente de smartphones explose. Si vous en doutiez, il y a déjà plus d’iPhones vendus par jour dans le monde (402 000) que d’enfants qui naissent (300 000) et les mobinautes représentent désormais +20 millions de personnes en France…
Beaucoup de réflexions s’entrechoquent concernant la recherche d’informations, la communication voire même la consommation autour du mobile. Néanmoins peu s’orientent au travers du besoin professionnel et encore moins en ce qui concerne la recherche d’emplois qui pourtant n’en est plus à ses prémices. Dès 2005, Mobiljob devenait le premier site emploi pour les téléphones portables avec sûrement un cran d’ avance peut-être trop précipité vis à vis du marché.
Depuis, le nombre d’applications a évolué de manière exponentielle en apportant son lot d’innovations afin de créer un processus de distinctions. D’autres s’impliquent uniquement sur le canal pour conforter leur notoriété en adaptant de manière cohérente leurs outils web aux formats mobiles. Cependant les plus timides restent encore les entreprises elles-mêmes avec peu d’exemples à présenter à ce jours hormis certains précurseurs tels que Orange, EDF, KPMG, Armée de Terre (le seul via un site mobile), BNP-Paribas…  

L’exode numérique du chercheur d’emploi

Or, tous ces acteurs ont un dénominateur commun primordial: répondre à une demande qui s’expatrie vers ce canal de communication nomade. Les demandeurs d’emplois se délocalisent dans leur quotidien du simple écran d’ordinateur. La tendance n’en est qu’à ses débuts et va continuer dans cette direction en impliquant un challenge de taille: proposer aux demandeurs d’emplois des outils adaptés à leurs besoins et leur comportement. 
La raison est simple puisque ce phénomène s’illustre chez l’internaute à la fois en tant que consommateur mais aussi professionnel en recherchant les moyens techniques de postuler/nicher des offres d’emplois peu importe quand ou même le lieu où ils se trouvent.
L’évolution est telle que Google présentait il y a peu un chiffre fort durant une conférence sur le m-recrutement à Londres: 1 recherche d’emploi sur 5 est mobile (smartphones et tablettes).
D’ailleurs nous vous avions déjà présenté une infographie à ce sujet dans notre sélection sur le recrutement en ligne. 
Cette infographie a été réalisée suite à une étude de beyond.com en Novembre 2011. Les résultats étaient déjà évoquants en affirmant que 77% des demandeurs d’emplois utilisaient une application mobile liée à la recherche d’emploi. 
 

L’impact fonctionnel pour le demandeur d’emploi

De surcroît l’utilisation de ces applications s’expliquaient par 3 besoins spontanés:
  • être facilement alerté au sujet des offres afin de mieux anticiper sa carrière et être plus réactif grâce à ces notifications push et/ou e-mails;
  • la facilité d’accès et ce peu importe le lieu ou même l’heure;
  • la discrétion de l’outil dans la recherche d’emploi (le smartphone est par nature très intime).
A cette short list s’ajoute aussi d’autres fonctionnalités moins primaires mais tout aussi importantes:
Les recherches automatisées ou pré-enregistrées selon vos attentes/critères clés. Tout comme les systèmes de notifications, elles permettent un gain de temps primordial en filtrant l’information tout en évitant l’omnibulation sur la recherche d’emploi.
Les modules de partage ont aussi un rôle à jouer en ayant plusieurs vocations. Tout d’abord c’est un moyen simple d’enregistrer l’information pour soi même. En effet beaucoup d’utilisateurs préfèrent s’envoyer par mail une sélection d’annonces pour ensuite mieux planifier leur candidature avec plus de recul.
En outre, certains chercheurs d’emplois se caractérisent par un esprit de solidarité en partageant à leurs pairs des annonces d’emplois auxquelles ils ne postuleront pas.
Plusieurs outils de recrutement confortent leur expertise à travers le rédactionnel en créant une « bibliothèque digitale » (articles de blogs, vidéos, news…) pour faciliter la recherche d’emploi. Ces ressources de gestion de carrières sont très appréciées car bien souvent elles fournissent de précieux conseils aux candidats.
De surcroît, l’infographie cite les systèmes d’avis des applications sur les plateformes de téléchargement. Les opinions des autres utilisateurs permettent ainsi de sélectionner les outils les plus pertinents.
Enfin, selon moi, un autre besoin aurait du être pris en compte sur l’infographie avec le processus de géolocalisation. En effet, cet élément technique qui se base sur les coordonnées GPS répond à un critère basique dans la recherche d’emploi en trouvant les offres les plus proches de la localisation du mobinaute.
Et vous, est-ce que vous utilisez des applications dans votre recherche d’emploi ?

 

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Digital Native et Webmarketeur grâce à des études associant tourisme, commerce et webmarketing. Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Stupid).
Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...