Les bonnes pratiques pour sauvegarder vos contenus sociaux

Le par | Catégorie: Réseaux sociaux.

Tags: ,

La transformation numérique de nos vies personnelles et professionnelles a tendance à nous inciter en une confiance aveugle dans tous les systèmes de partage ou de gestion numérique. Facebook contient toute notre vie numérique, LinkedIn, notre carrière, Twitter, nos pensées ou opinions, Instagram nos photos, Medium ou votre blog, nos articles… Tout est centralisé et géré par ces mastodontes du web en toute sécurité.
À moins que…
À moins qu’il ne soit utile de sauvegarder régulièrement votre contenu pour plus de sécurité. Il est loin le temps où l’on gravait des CD ou des DVD avec notre vie numérique soigneusement stockée dans des boîtiers de plastique. Pourtant, la démarche devrait perdurer. C’est le principe de l’assurance : vous espérez ne jamais en avoir besoin, jusqu’au jour où vous en avez justement besoin. Sauvegarder ses données est donc avant tout un réflexe avisé, qui ne prend pas beaucoup de temps et qui pourrait bien vous éviter des sueurs froides un jour prochain.

Pourquoi sauvegarder votre contenu ?

Il est très important de sauvegarder vos données et votre contenu à la fois en local, sur un ordinateur. ou un disque dur externe, ainsi que dans un système de stockage cloud de type Google Drive ou Dropbox. En effet, vous ne pouvez jamais savoir si le site ou le réseau sur lequel vous partagez vos informations peut crasher ou disparaître, parfois brutalement.
Si vous contribuez régulièrement à un blog comme à un site web, qu’advient-il de votre contenu le jour où le site change sa politique, sa ligne éditoriale, est racheté par un autre ou cesse, tout simplement d’exister ?
Que se passe t-il avec votre contenu lorsqu’un réseau social disparaît ? Vous pensez que c’est impossible ou peu probable ? Prenons l’exemple de Blab : un réseau de vidéos en direct qui a attiré 4 millions d’utilisateurs en moins d’un an. Le principe était une sorte de mix entre Periscope et Skype : vous pouviez créer des vidéos à plusieurs, en direct pour raconter un événement, réaliser une interview, commenter un fait d’actualité, etc. Le réseau a fermé ses portes l’été dernier, laissant sur le carreau tous ses utilisateurs.

Bien sauvegarder votre contenu

Un exemple isolé ? Pensez aussi à Meerkat, le réseau de live streaming tué par son concurrent Periscope, ou encore Vine, racheté par Twitter puis fermé brutalement pour une transformation en cours à l’issue incertaine.
D’autre part, pas besoin de fermer complètement une plateforme pour perdre son contenu. Cette dernière peut tout simplement décider d’arrêter une fonctionnalité que vous utilisiez fréquemment. On peut évoquer Facebook Notes qui meurt puis renait avec encore beaucoup d’incertitudes ou tout simplement votre blog qui peut, à la suite d’un problème technique, de manipulation, d’un changement d’hébergeur ou d’un piratage, être mis hors ligne.
En sauvegardant vos données dès maintenant, vous serez capables de réagir rapidement si un tel événement devait survenir, mais ce n’est pas tout. C’est aussi l’occasion d’archiver plus intelligemment vos données, de faire des recherches sur certains sujets, de mieux exploiter votre contenu en faisant de la republication et d’avoir une approche globale sur vos productions pour vos statistiques ou votre bilan annuel.

Sauvegardez votre blog

Il est indispensable de travailler et de sauvegarder vos données en local lorsque vous publiez un article. Imaginons que vous écriviez votre article avec Google Doc. Une fois terminé, pensez également à l’exporter au format Word ou pdf en local avant de le publier en ligne. Non seulement vous pourrez le retrouver rapidement en cas de problème, mais en créant une structure documentaire claire, vous pourrez également le classifier par sujet, date de publication ou plateforme. Si vous êtes sur Mac, prenez soin de bien utiliser le système de tags intégrés pour classifier vos documents. Cela vous fera gagner un temps fou le moment venu.

Bien sauvegarder votre contenu

Enfin, il est toujours utile d’avoir un système de sauvegarde externe sur lequel vous pourrez compter en cas de gros problème. Si vous êtes sur WordPress, il existe des solutions externes très performantes (et donc payantes) comme Blogvault par exemple, des versions gratuites ou fremium plus limitées mais utiles comme Updraftplus ou enfin des solutions intégrées chez votre hébergeur, comme le système de sauvegarde de WPServeur.

Bien sauvegarder votre contenu

Sauvegardez vos vidéos mobiles

Quelle que soit la plateforme utilisée (Facebook, Instagram, Snapchat, Youtube ou Periscope), pensez toujours à faire une copie locale de votre vidéo, en particulier si vous faites un live. Toutes ces applications proposent l’option de télécharger localement votre production, que vous pourrez ensuite transférer sur votre ordinateur dans le cloud et en local si vous avez assez de place. Là aussi, une bonne classification de vos vidéos est indispensable pour bien s’y retrouver.
C’est aussi une bonne occasion de pouvoir, de temps à autre pour un anniversaire ou une rétrospective, ressortir ces anciennes vidéos en l’état, ou les combiner pour une nouvelle création.
Si on reprend l’exemple de Blab, le réseau proposait justement le téléchargement local de vos vidéos. Heureusement pour ses utilisateurs les plus avertis !
À chaque fois que vous le pouvez, faites le. Et si vous oubliez, ou ne savez pas comment faire, vous pouvez aussi profiter des extensions comme DownloadHelper pour Chrome et Firefox pour récupérer votre contenu vidéo.

Bien sauvegarder votre contenu

Sauvegardez vos témoignages

Il fut un temps où LinkedIn proposait un système de recommandations et de commentaires de vos services et produits. Cette fonctionnalité a été supprimée et de nombreuses entreprises ont perdu ces données qui peuvent être longues et fastidieuses à obtenir. Pour cela, la technique du copier-coller ou de la capture d’écran reste la plus efficace. Pour gagner du temps, l’extension Open Screenshot pour Chrome est un must-have.
Très légère et facile à utiliser, cette extension peut capturer en un clic tout le contenu d’une page, et pas seulement ce qui s’affiche à l’écran. Vous pouvez ensuite la partager ou l’enregistrer en png ou en pdf. Indispensable si vous faites fréquemment des captures d’écran depuis votre ordinateur.

Bien sauvegarder votre contenu
L’autre option, si vous avez un minimum de budget, c’est d’utiliser un outil spécialement conçu pour archiver, mais également afficher vos témoignages sur votre site web de manière professionnelle. C’est le cas de Spectoos qui propose des solutions adaptées très puissantes et engageantes pour gagner en crédibilité et partager des commentaires de vrais utilisateurs. Utile pour centraliser vos recommandations de LinkedIn, mais également de Tripadvisor, Facebook, Yelp ou Amazon.

Bien sauvegarder votre contenu

Sauvegardez vos médias sociaux

Plusieurs réseaux sociaux vous permettent d’exporter vos données personnelles en les téléchargeant pour les archiver ou les stocker.

Facebook

De nombreuses informations sont téléchargeables depuis vos paramètres Facebook, dans la section “général”. Tout en bas de la page, le lien “télécharger une copie de vos données sur Facebook” vous permettra de le faire en un clic.

Bien sauvegarder votre contenu

Lorsque votre téléchargement est terminé, le fichier zip contient trois dossiers principaux : photos, vidéos et html. Le fichier html contient une version texte des données de votre profil, et les autres dossiers, des versions optimisées de vos photos et vidéos partagées. Toujours utile pour retrouver de vieilles photos et les sauvegarder.

Depuis une page Facebook, la procédure est identique. Il suffit d’aller dans les paramètres puis de choisir “télécharger la page” dans l’onglet “général”.

Bien sauvegarder votre contenu

Le dossier archivé comprend plus de données que celui de votre profil personnel, mais notez bien qu’il n’intègre pas la liste de vos fans, ce qui peut se révéler frustrant, si c’est ce que vous cherchiez.

Twitter

Sur le même principe, il est possible de demander à Twitter une archive de tous vos tweets, du premier au dernier en date depuis les paramètres de votre compte.

Bien sauvegarder votre contenu
Il est aussi conseillé d’utiliser une recette du site IFTTT pour automatiser ce processus en temps réel. Ainsi chaque tweet sera automatiquement sauvegardé dans une feuille de calcul sur Google Drive.

Bien sauvegarder votre contenu

LinkedIn

Le réseau professionnel propose deux options pour accéder à vos archives : une version rapide prête en 10 minutes avec l’essentiel (votre profil, vos contacts et vos messages) et une version complète nécessitant 24 heures de traitement avec toutes vos données intégrant votre historique et votre activité. Tout est accessible depuis les paramètres de votre compte et c’est aussi une bonne manière de récupérer les données de vos contacts pour ajuster vos cibles et définir des audiences particulières pour vos publicités. Ne prenez toutefois pas le risque de les spammer en les intégrant de force dans vos mailing-lists, même si cela peut être tentant.

Bien sauvegarder votre contenu

Avec toutes ces astuces et bonnes pratiques, vous voilà à présent équipé pour parer au pire, mais également optimiser votre organisation, votre flux de production et vos archives. Retrouver une ancienne parution, un article ou un tweet peut-être très utile pour planifier des reposts ou encore étudier ce qui a plus ou moins bien fonctionné pour votre stratégie marketing, en plus de vous faire dormir sur vos deux oreilles.

Suivez moi

Julien Redelsperger

Spécialiste créatif et innovant en marketing de contenu et stratégie de communication numérique, je travaille depuis le Canada en tant que manager, consultant et rédacteur free-lance.
Suivez moi

Vous aimerez aussi...