Les réseaux sociaux : plateformes idéales pour le travail collaboratif ?

Le par | Catégorie: Novice, Réseaux sociaux.

Tags: ,

Si vous êtes ou avez été étudiants et que vous avez eu à mener des travaux de groupe vous avez été confronté à cette problématique : comment travailler efficacement à plusieurs à distance ?

Le TCAO (Travail Collaboratif Assisté par Ordinateur, notion que l’on doit à Ray Ozzie, ancien directeur technique de Microsoft) s’est considérablement développé ces dernières années. Pour les entreprises il existe des solutions spécifiques, souvent très coûteuses, que je n’aborderai pas dans cet article. Mais pour les étudiants c’est une autre paire de manche. Entre les solutions payantes peu abordables, les solutions gratuites souvent « limitées » (je pense notamment à des outils tels que Dropbox dédiés quasi-exclusivement au partage et au stockage de fichiers) ou encore les véritables solutions gratuites mais très peu connues du commun des mortels, trouver un outil réellement efficace relève de l’impossible.
Rappelons préalablement que le TCAO est composé de plusieurs outils classés en différentes catégories selon leur « complexité » :
  • Les outils de communication de base (mail, chat, visioconférence, messagerie instantanée…)
  • Les outils de travail partagé (forums, applications partagées…)
  • Les outils d’accès au savoir (listes de diffusion, FAQ, Wiki, Moteurs de recherche…)
  • Les outils de Workflow (outils de gestion des tâches, agendas partagés…)
Avec la démocratisation des réseaux sociaux (notamment Facebook) et la possibilité pour les étudiants de se retrouver sur ce type de plateforme virtuelle, la manière d’appréhender le travail collaboratif a changé. Comparons maintenant les possibilités offertes par 2 géants du web : Facebook et Google +.

Facebook

Pour mener un travail collaboratif sur Facebook la première étape consiste à créer un groupe privé (soit fermé, soit secret).
Choisissez ensuite les amis que vous souhaitez ajouter au groupe (les membres de votre groupe de projet).
Vous pouvez ensuite interagir de manière « classique » avec les membres du groupe : en publiant articles, photos, liens, vidéos, statuts. Vous pouvez également poser des questions au membre de votre groupes et discuter à plusieurs par le « chat de groupe ».
Ce qui est intéressant et qui faisait cruellement défaut au géant des réseaux sociaux c’est que Facebook vous offre depuis très peu de temps la possibilité d’uploader des fichiers dans les groupes (taille maximum : 25mb).
En lien avec des applications telles que l’appel vidéo, Facebook Messenger ou encore Skype il vous est également possible de tenir des visioconférences.  Facebook met également à votre disposition un moteur de recherche interne au groupe pour vous permettre de retrouver facilement des publications (ou commentaires) en cherchant des mots clés.
Enfin Facebook met également à disposition de ses membres des adresses email pouvant faciliter le contact.
Les groupes se veulent extrêmement pratiques pour partager la veille ou des sources documentaires intéressantes pour le projet. L’autre avantage d’utiliser les groupes Facebook est que vous êtes à peu près certains que vos amis ont un compte sur ce réseau social.

Google +

La première à chose pour démarrer un travail collaboratif sur G+ est de créer un cercle de projet dans lequel vous ajouterez les membres de votre équipe. En effet il n’y a pas de groupes mais les cercles vous permettent de segmenter vos publications et de limiter la visibilité de vos posts à certaines personnes définies.
Tout comme Facebook, Google plus vous offre la possibilité de chater (que ce soit de manière écrite ou par vidéo). La grande originalité réside dans les vidéos bulles qui permettent des vidéoconférences jusqu’à 9 personnes.
En réalité il est inutile de parler de Google + sans aborder Google de manière générale. En effet comme je l’évoque dans l’article « Comment Google + recrute des membres » lorsque vous créez un compte sur un des services appartenant à Google vous avez d’office accès à l’ensemble des autres services proposés par le groupe. Vous aurez donc accès à une palette impressionnante d’outils vous permettant de mener en toute sérénité un travail collaboratif. Voici une liste (non exhaustive) de ces services :
  • Le mail
  • Les calendriers partagés
  • Les sondages (très utile pour mener des enquêtes produits par exemple)
  • L’édition de document à plusieurs personnes
  • Le partage de fichier avec Google drive
  • Les alertes qui vous permettent de
  • Scholar pour trouver des articles de recherche
  • Sketchup pour créer des modèles 3D
Google + n’est pas un réseau social comme les autres. En effet grâce aux passerelles existantes entre les différents services du groupe, Google + peut s’appréhender conjointement comme un réseau social et comme un outil puissant de travail collaboratif. Tout dépend évidemment de la finalité de votre inscription sur ce réseau social. Certains experts ont même évoqué le fait que Google + est utilisé par de très nombreuses TPE/PME. Dans le même temps Facebook s’adresse plus aux étudiants désireux d’échanger des informations sur un projet.
Source et autre article sur le sujet :

Vous aimerez aussi...