Référencement sur Google : êtes-vous mobile friendly ?

Le par | Catégorie: E-reputation, Web.

Une fois n’est pas coutume, nous allons nous intéresser au référencement naturel sur Google, et plus spécifiquement au filtre de déclassement qui doit entrer en vigueur aujourd’hui. En effet, si votre site n’est pas optimisé pour les smartphones et tablettes, il pourrait bien perdre son positionnement sur la version mobile du célèbre moteur de recherche.


Une recherche en ligne nomade et locale

Si les médias sociaux constituent un levier de plus en plus performant dans votre stratégie de communication digitale, vous ne pouvez délaisser ni le référencement naturel, et tout particulièrement Google, ni les terminaux mobiles.

Nous comptons en effet rien moins que 30 millions de possesseurs de smartphones en France au premier trimestre 2015 (source : MMAF), qui l’utilisent bien souvent pour effectuer des recherches locales : selon Google, quasiment 9 internautes sur 10 utilisent régulièrement leur smartphone pour réaliser des recherches locales. Ces chiffres datent de mai 2014 et la tendance n’a pu que s’accélérer. L’internet mobile est d’autant plus stratégique pour vous que votre activité est géolocalisée.

Une pénalité qui s’applique à la page

Les terminaux mobiles possèdent deux propriétés qui les différencient fortement des ordinateurs classiques : les écrans sont plus petits, notamment dans le cas des smartphones, et l’interface est uniquement tactile : aucune souris pour scroller ou cliquer sur un lien par exemple. Or, un site non optimisé offre rapidement une expérience de navigation et de lecture terriblement dégradée. Nous avons tous ragé déjà devant un site non pensé pour le mobile et nous l’avons quitté… Même si son contenu était excellent !

Google souhaite offrir une expérience la plus pertinente possible aux mobinautes et, pour cela, juge qu’il faut écarte les pages non optimisées pour les smartphones et tablettes de la version mobile de son moteur. Mais contrairement à des filtres comme Panda ou Pingouin, le géant américain ne veut pas ici punir des référenceurs indélicats, mais simplement écarter les pages non ergonomiques. Ainsi, son nouveau filtre ne s’applique qu’aux pages non optimisées d’un site : si les pages de catégories sont les seules non optimisées, elles seront les seules impactées, par exemple.

Le filtre de pénalité « Mobile Friendly » entre en vigueur le 21 avril 2015

Votre site web est-il mobile friendly ?

Pour savoir si votre site est 100% mobile friendly, deux options s’offrent à vous :

  1. si vous êtes un webmaster chevronné, et si vous avez accès à Google Webmaster Tools, rendez-vous dans votre interface. Cliquez sur Trafic de recherche puis sur Ergonomie mobile pour avoir un aperçu de tous les soucis de compatibilité listés pour votre site.
  2. vous pouvez accéder librement à un outil de test en cliquant sur www.google.com/webmasters/tools/mobile-friendly/ et en entrant les urls des pages que vous voulez vérifier. Vous pouvez contrôler ainsi chaque type de page facilement.

Si votre site est mobile friendly, vous ne verrez aucune différence dans votre référencement mobile. Dans le cas contraire, peut-être est-il temps d’offrir une refonte graphique à votre site en passant à un design responsive.

youseemiiMalgré un design responsive, il semble que le blog YouSeeMii ne soit pas perçu comme mobile friendly.
Une information précieuse pour mener de plus amples investigations.

Racontez-nous en commentaire si vous êtes mobile friendly ou si vous rencontrez des problèmes.

Benjamin Thiers

Benjamin Thiers

Chargé de cours pour Euromed Management, je partage aujourd’hui mes connaissances avec des étudiants de cycle supérieur, du bachelor au Master II. Je participe aussi au développement de Jalis : référencement naturel, médias sociaux, formation…
Benjamin Thiers

Vous aimerez aussi...