Tout savoir pour créer de meilleures vidéos en ligne

Le par | Catégorie: Réseaux sociaux, Web.

Tags: , , ,

“Je vois la vidéo comme une nouvelle tendance de fond qui sera du même ordre que celle du mobile.”

Cette citation de Mark Zuckerberg, le patron et fondateur de Facebook, illustre parfaitement la révolution du contenu qui s’amorce. Quelle que soit la plateforme, la vidéo suscite un engagement très important et ses multiples formes (live, 360, verticale, courte, au long format ou incluant de l’interactivité) favorise un storytelling puissant.

Instagram, Facebook, Snapchat et même LinkedIn se sont tous lancés dans la vidéo. Mais le réseau de référence reste YouTube. Une plateforme parfaite pour un contenu à longue vie qui est devenue le deuxième moteur de recherche dans le monde.

La question n’est donc pas s’il faut se lancer dans la vidéo, mais comment faire pour se lancer. Ça tombe bien, je suis là pour vous donner quelques conseils et pistes de réflexion.

Les 5 priorités pour investir dans le bon équipement

materiel

Techniquement, on peut faire de la vidéo avec un simple smartphone. Parfait pour les films de famille, la soirée entre collègue ou les virées entre copains. En revanche pour travailler votre marque personnelle, l’image de votre entreprise ou vendre en ligne, un minimum d’équipement est nécessaire. Une image qui tremble ou un son saturé feront fuir vos visiteurs. Même si vous comptez vous améliorer avec le temps et même si le contenu est crucial, le contenant l’est tout autant.

Voire plus.

Pour gagner du temps et ne pas dépenser votre argent en perte ou surinvestir quand ce n’est pas nécessaire, petite revue de détail de l’essentiel pour bien commencer.

Priorité nº1 : la lumière

La vidéo, comme la photo, capte la lumière pour la restituer à l’écran. Plus elle sera présente, plus votre image sera belle, détaillée et avec une qualité notable. À l’inverse, filmer dans de mauvaises conditions de luminosité est catastrophique : l’image sera granuleuse, sombre et peu avenante. Ce doit donc être votre priorité absolue pour créer vos vidéos. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses options à petit prix pour ne pas se ruiner. Pour une centaine d’euros, il est possible de trouver des éclairages d’appoints portables très pratiques qui peuvent se fixer sur un trépied ou s’installer à côté de la personne filmée. Et si vous prenez goût à la vidéo, il sera toujours possible d’acheter du matériel plus élaboré dans un second temps.

Priorité nº2 : le son

micro

Si votre vidéo est uniquement constituée de plans animés avec des titres ou des infographies, et rehaussée par une musique, un bon micro ne vous sera pas utile. Mais soyons honnête : ce genre de clips ne peut pas constituer uniquement votre présence en ligne. Il est aujourd’hui difficile de se passer d’un micro, car l’humain est au cœur de la vidéo : vlog, podcast, interview, voix off, démonstration de produits… la voix est présente partout et elle est importante.

Or, un bon micro est indispensable pour en saisir toutes les subtilités, limiter les bruits de fond et créer un environnement acoustique de qualité. À partir d’une centaine d’euros, on trouve des micros décents qui font du bon travail. Toutefois, gardez en tête qu’entre du reportage, de l’interview ou du témoignage face caméra, il existe différents types de micro qui ne seront pas forcément adaptés à toutes les situations. On peut toujours commencer avec des micros très populaires parmi les Youtubeurs comme le Rode NT USB ou le Blue Yeti pour ensuite se diversifier selon les besoins.

Priorité nº3 : le logiciel de montage

Final-Cut-Pro

Oui, on peut faire de la vidéo avec Windows Movie Maker ou iMovie. Mais ce ne sera qu’une solution temporaire. Se lancer dans la vidéo requiert des outils adaptés, dont certains nécessitent d’ailleurs une courbe d’apprentissage conséquente. Heureusement, trouver des cours ou des tutoriels, en français ou en anglais n’est généralement pas le plus compliqué.

Deux logiciels sont ici chaudement recommandés : le célèbre Adobe Premiere, logiciel de référence ultime sur PC et Mac, et Final Cut Pro X, spécifiquement conçu pour Mac et probablement un peu plus facile à prendre en main. Premiere fonctionne avec un système d’abonnement pouvant vous donner accès aux autres logiciels de la suite Creative Cloud pour 25 à 60 euros par mois selon les formules. Final Cut Pro X est, quant à lui, disponible depuis l’App Store pour un prix unique de 330 euros.

Priorité nº4 : le trépied

Soyons franc, personne n’aime regarder une vidéo tremblante réalisée à bout de bras ou mal cadrée. En étant un peu débrouillard, on peut bricoler des systèmes pour maintenir la stabilité d’une caméra ou d’un téléphone sur des étagères ou des piles de livres, mais c’est loin d’être efficace. Là aussi, à partir d’une centaine d’euros on peut trouver des trépieds légers et facile à transporter qui peuvent servir pour des tournages en intérieur et en extérieur. Il est possible de commencer à tourner vos images sans, mais le trépied apportera un vrai confort à terme.

Priorité nº5 : la caméra

camera

Aujourd’hui, la plupart des téléphones sont capables de filmer en 4K, ce qui est une qualité très largement supérieure à celle qu’on peut voir en ligne. Ce n’est, bien sûr, pas le seul critère à prendre en compte, mais si votre budget est serré, débuter la vidéo avec un smartphone n’est absolument pas un problème.

En revanche, si vous êtes à la recherche d’une image de grande qualité, avec une belle profondeur de champ et des zooms travaillés, une caméra ou un appareil photo reflex avec des objectifs interchangeables sera très utile.

Bien planifier son contenu vidéo

Maintenant que vous prêt, c’est le moment de se lancer.

La première chose à faire est de définir une ligne éditoriale : de quoi voulez-vous parler ? Pour dire quoi ? Quelle est votre légitimité ? Votre expertise ? Quel ton allez-vous adopter ? Quel sera le style visuel ? À qui vous adressez-vous ? À quelle fréquence ? En français ou en anglais ? Avec des sous-titres ?

Se lancer dans la vidéo sans maitriser les réponses à ces questions est comme partir en randonnée sans savoir où l’on va. Vos vidéos en disent beaucoup sur vous, vos valeurs, votre philosophie et votre style. Parce qu’elles sont totalement intégrées dans votre stratégie marketing, elles doivent être scrupuleusement réfléchies.

Ensuite, il faut préparer le contenu, définir des mots clés, des thématiques et des sujets importants. Pour vous aider, l’extension TubeBuddy pour Chrome dispose de très nombreuses fonctionnalités pour automatiser un grand nombre de tâches sur YouTube, de la recherche de tags à l’import en masse, en passant par la création de cartes ou la gestion des commentaires. Un incontournable à explorer très vite si vous prenez goût à la vidéo en ligne !

vidéo youtube

Une fois que votre stratégie est claire et que votre calendrier éditorial est bien rempli, il est temps de passer au travail d’écriture puis de tournage. Si possible, essayez de tourner plusieurs vidéos à la suite, une fois que votre installation technique est finalisée, afin de gagner du temps. Il sera toujours possible de les monter plus tard.

Créer des gabarits pour accélérer votre travail

Si les premiers essais prennent du temps, rassurez-vous, c’est normal. Plus on pratique, plus les choses vont devenir fluides et rapides. On peut notamment s’appuyer sur la création de gabarits types pour vos animations, vos miniatures, vos introductions, vos conclusions ou vos génériques. À partir de Photoshop ou de tout autre logiciel d’édition, vous pouvez créer un contenu prêt à l’emploi avec des images, des polices et des styles visuels préparés d’avance.

Tous vos fichiers doivent aussi être particulièrement bien organisés. Que ce soit sur Google Drive, Dropbox ou un disque dur externe, préparez le terrain en avance pour ne pas se retrouver noyé. Entre les images, les animations, les vidéos à derusher ou le contenu externe à utiliser, chaque fichier doit être à la bonne place au moment où vous en avez besoin, à travers un ensemble de dossiers et de sous-dossiers aux intitulés clairs et précis.

 

S’il est possible (et souvent recommandé) de faire appel à des agences spécialisées pour des projets complexes, techniques ou ambitieux, la création de vidéos en interne est une bonne manière pour produire du contenu attractif régulièrement et à bas coût. Une bonne pratique pour communiquer avec vos prospects, clients, fournisseurs ou employés à travers une communication inclusive et vivante qui donne vie à votre marque.

Suivez moi

Julien Redelsperger

Spécialiste créatif et innovant en marketing de contenu et stratégie de communication numérique, je travaille depuis le Canada en tant que manager, consultant et rédacteur free-lance.
Suivez moi

Vous aimerez aussi...

  • Comments are closed.