Un nouveau job search pour Linkedin

Le par | Catégorie: Novice, Réseaux pros.

Tags: , , ,

Comme vous avez pu le constater depuis plusieurs semaines, Linkedin multiplie les efforts pour faire évoluer son offre de services professionnels. Cela s’illustre une nouvelle fois avec une amélioration de son système de recherche destiné au recrutement: un nouveau job search

Un relooking et de nouvelles fonctionnalités qui ont pour objectif commun de rendre plus accessibles les offres d’emplois et plus particulièrement celles qui sont proches de votre degré de réseautage. En d’autres termes, plus vous êtes proche en matière de relation (que ce soit par le biais d’une entreprise ou d’un professionnel), plus vous avez de chances de retrouver en premier lieu une offre d’emploi. De quoi une nouvelle fois contextualiser et provoquer la théorie des 6 poignées de mains.

De telles modifications, sont aussi un moyen simple d’affirmer l’expertise de Linkedin dans le recrutement, mais surtout fructifier sa base de données massive avec plus de 200 millions de membres à travers le monde. C’est aussi un moyen de se démarquer une nouvelle fois de ses job boards concurrents classiques voir même de Facebook qui tente timidement de jouer un rôle sur le marché.

Le moteur de recherche

Tout d’abord, ce job board est articulé autour d’un moteur de recherche détaillé selon le souhait de l’internaute. Naturellement, on y retrouve des critères classiques comme la géolocalisation, l’intitulé de poste, le secteur d’activité… Certes, c’est simple, mais au moins on va droit au but !

En outre, l’outil permet de spécifier des critères de classement et sauvegarder des recherches pour épurer au mieux les résultats. Pour les membres premiums, il est même possible d’apporter des exigences salariales (ce qui à mon goût n’est pas non plus un argument décisif pour vous faire passer premium).

Des offres d’emplois sur mesure

Ensuite, un simple clic sur l’onglet « Offres d’emploi » et l’outil vous affiche « les offres qui pourraient vous intéresser» en fonction des informations, des compétences mentionnées dans votre profil. Linkedin vous mâche le travail en filtrant au maximum les offres dans un soucis de spontanéité et de pertinence dans les résultats.

Réseautage ou piston made in 2.0 ?

Enfin, l’outil propose dès cette page web de montrer les entreprises qui recrutent et qui sont proches de votre réseau si vous avez au moins une relation commune. C’est en quelque sorte un moyen de faciliter le contact et de vous donner un pied dans l’entreprise ou tout du moins votre démarche.

« Tiens, tiens… je connais quelqu’un dont la boîte recrute un poste susceptible de m’intéresser. Je peux sûrement le contacter afin d’en savoir plus et pourquoi pas optimiser ma candidature ».

En somme, une retranscription facilitée de ce qui se déroule dans la vie réelle tout en mettant en avant sa force numéro un: le réseautage.

Des archives pratiques

De surcroît, ce nouveau jobboard propose de mettre en favoris et de sauvegarder des offres qui vous intéressent. Cela vous permet de garder une trace mais surtout de mieux comparer plusieurs offres d’emplois.

Ce système d’archive vous permet de garder un historique pour vous remémorer les offres à laquelles vous avez postulé. Les alertes e-mails ne sont pas une nouveauté mais c’est un élément à ne pas oublier car elles peuvent aussi vous simplifier la vie en recevant directement dans votre boîte mail une mise à jour des résultats.

Quid encore de l’activité mobile ? Linkedin n’en parle pas du tout et il n’y aucune modifications sur les différentes applications. A mon goût cela mériterait soit une fonctionnalité, soit une application dédiée à part entière.

Linkedin apporte une nouvelle corde à son arc en optimisant le processus qu’il disposait déjà. Il impose de manière légitime son impact dans le recrutement et peut séduire si ce n’est fidéliser encore plus de recruteur à utiliser son job board (il ne faut pas se leurrer, cela aurait un impact économique décisif pour l’outil américain).

 

 

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Matthieu Dixte

Digital Native et Webmarketeur grâce à des études associant tourisme, commerce et webmarketing. Une devise simple rythme mon quotidien pour améliorer au maximum l’expérience client : KISS (Keep It Simple and Stupid).
Matthieu Dixte

Vous aimerez aussi...